AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bal d'Hiver [Event]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cybelle Luper

avatar

Messages : 476

MessageSujet: Bal d'Hiver [Event]   Sam 10 Nov - 12:40

Message d'introduction.

En quelques heures, les elfes de maison avaient complètement fait changer la grande salle. Le plafond était parcourut de nombres chandelles et des flocons semblaient en tomber doucement. Cependant, ces flocons n’arrivaient jamais au sol. Les quatre tables des maisons avaient disparues. Ne restait à présent que celle des professeurs qui étaient maintenant recouverte d’une nappe blanche. On y trouvait également à plusieurs endroits des brins de guis ou des couronnes de saisons faites de branches de pins et de pommes de pins. Près de la table des enseignants on trouvait un grand sapin décoré pour les fêtes de Noël. Sur le coté gauche de la salle avait été dressée une estrade sur laquelle des groupes allaient apparemment joués. Dispatchés un peu partout dans la pièce, des tables rondes garnies de la même façon que la table des professeurs. Il y avait suffisamment de place pour que tout les élèves de Poudlard puissent s’installés.
Les premiers élèves arrivent. Une musique de circonstance raisonne dans la pièce en provenance d’on ne sait trop où. A l’opposé de l’endroit où l’on trouve la scène, il y a un buffet sur lequel, pour le moment, on trouve une foule d’amuse gueule. Quand le moment sera venu, ils seront remplacé par des potages, de la charcuterie et toute sorte de nourriture pouvant servir d’entrée. Puis, on pourra ensuite y trouver des dindes aux marrons et autres repas de fête… et ainsi de suite jusqu’au moment du désert.
N’oubliez pas, le bal est déguisé ! Ceux qui sont déjà arrivés ne sont pas passer à coté de cela, nous avons ici des arlequins, des anges et bien d’autres personnage de compte. Amusez vous bien… Car qui sait ce qu’il peut arriver au cours de la soirée. Et n’oubliez pas de profiter du punch disponible sur le buffet.
Revenir en haut Aller en bas
Ryan J. Grant

avatar

Messages : 103

MessageSujet: Re: Bal d'Hiver [Event]   Dim 11 Nov - 2:36

Un bal d'hivers sur le thème des contes et légendes à Poudlard.... sur le coup, Ryan n'avait pas pris le temps d'y réfléchir sur le sujet, car il n'était pas fan des bals, car pour lui cela signifiait danser. Il n'était pas un très grand danseur et pourtant, les remarques de la soirée fusaient dans la salle commune et beaucoup de camarade voulaient participer "Tu verras, ce sera super !" "Allez viens !". Après quelques jours de réflexions, il se laissa tenter, mais avec qui ira-t-il ? Ryan ne voulait pas être seul, il avait beau être quelqu'un de dragueur et d'avoir des petites amies, mais pour le moment ce n'était pas le cas. Alors, il lista dans sa mémoire les filles qui connaissaient et pensa à Kayline. C'était une amie de la maison des Gryffondors. Cela va faire bientôt un an qu'ils se côtoient et malgré leur amitié, Ryan ment à Kayline.... enfin juste sur son passé et il a peur de sa réaction si la jeune gryffonne découvrait la vérité. Mais le bal pouvait justement les rapprocher un peu plus, sur leur amitié. Alors, il écrivit une lettre d'invitation peut-être maladroitement, car le jeune serdaigle ne savait pas si elle allait avec un autre garçon. Si c'était le cas ? Ryan ne serait surement pas venu.

La réponse étant positive, Ryan réfléchissait malgré l'heure qui approchait à grands pas. Que va-t-il mettre ? C'était une des principales préoccupations de ce jeune serdaigle. Dans ses valises, il n'y avait rien, alors il décida d'acheter dans un magasin spécialisé dans les déguisements et costumes en espérant trouvé quelques choses de bien. La vendeuse montra pleins de costumes et d'accessoire aussi bien sûr les contes des moldus que des sorciers. Ryan essaya quelques-uns puis son choix était fait, pour lui c'était le mieux. Il acheta une tunique de couleur noire et un pantalon noir accompagné par une paire de gants et une ceinture de style d'époque. Il avait dépensé quelques gallions.

La fin de journée s'annonça et le début du bal allait bientôt commencer. Il ne restait que quelques heures avant de danser, de boire, manger et discuter. De retour dans la salle commune, certains élèves commençaient à se préparer, d'autre avait déjà fini. Ryan se changea et pris le soin de bien ce coiffer avant de rejoindre les autres et surtout de voir Kayline. A ce propos, il était curieux de savoir qu'est ce qu'elle va porter... et surtout comment va se dérouler la soirée. Une fois prêt avec son costume représentant le shérif de Nottingham dans Robin des bois, il se dirigea vers la grande salle et jeta un coup d'oeil autour de lui. Il y avait toute sorte de déguisement, les plus farfelu l'uns que les autres. Il chercha si sa cavalière était présente, mais non elle n'était pas encore là. Alors, il l'attendait avec un peu d'impatience.
Revenir en haut Aller en bas
Shiloé A.J. Rhodes

avatar

Messages : 84

MessageSujet: Re: Bal d'Hiver [Event]   Sam 17 Nov - 21:33

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Au bal, on doit danser, même si on est pas masqué.


Elle avait envie de se laisser couler dans la baignoire. De laisser l'eau lui empoisonner les poumons, de ne plus respirer, de se complaire dans ce cocon d'obscurité, de laisser la chaleur la relaxer totalement. Pour l'une des rares fois de sa vie, Shiloé était nerveuse. Ce n'était pas son genre, pourtant. Pas du tout, même. Et pourtant, le fait était là. La nervosité gagnait du terrain. Elle était perdue. Elle se recroquevilla dans la baignoire remplie à ras-bord, la tête sous l'eau chaude qui lui caressait la peau dans un mouvement infernal. Le bal de Noël... Il fut un temps où Noël la ravissait à un point inimaginable. Aujourd'hui, elle s'en fichait. Elle avait juste cette boule dans le ventre qui lui rappelait à quel point elle attentait le retour de l'été. Avec une impatience contrôlée, comme elle savait si bien le faire. Comme elle avait toujours si bien su le faire. Il faut qu'elle garde la tête en dehors de l'eau. Dans tout les sens du terme. Elle se redresse. Il fait très, très froid dans la salle de bain. Qui était un bordel sans nom, en passant. En fait, les filles de la chambre s'étaient entendues sur un roulement pour la salle de bain, dans ce genre d'occasion : plutôt pratique pour ce genre d'urgence où elles se devaient toutes d'être magnifiques. Elles étaient toutes passées, Shiloé était la dernière, mais cela ne la gênait pas outre mesure ; elle n'avait pas à se dépêcher pour laisser la place à une imbécile hystérique et amourachée. Car, elle Shiloé Aegle Janicee Rhodes ( elle avait toujours détesté ses seconds prénoms ; mais c'était la tradition familiale de se refiler les patronymes pourraves ) de son nom complet, n'était en aucun cas amourachée de son cavalier. Ni attirée physiquement par lui, cela aurait peut-être rendu la soirée plus agréable... Même pas. Elle aurait pu faire un effort, tenter de faire un effort. Mais contrairement à une bonne partie de la populace féminine de Poudlard, le physique des jumeaux MacGraw ne lui faisait ni chaud ni froid. Tant mieux, remarque. Il n'y avait ainsi aucune ambiguïté. Elle pouvait leur parler de « femme » de pouvoir à « hommes » de pouvoir, quoique, leur pouvoir à eux trois était fortement réduit en cette école. De même, Shiloé avait toujours laissé Cobain en disposer sans trop savoir s'en servir ; en société, elle se laissait allègrement manipuler par son frère, son père,  elle s'en rendait parfaitement compte, sa naïveté n'était pas aussi aberrante, mais elle n'agissait pas. Shiloé  était la parfaite marionette pour les hommes de pouvoir tels que son frère. Pas trop moche, pas assez magnifique pour qu'on se méfie d'elle, intelligente, douce, franche, naïve, polie et juste... affreusement connaisseuse des manières et des ragots qui agitaient la société sorcière.

Oui, elle était la poupée parfaite, songea t-elle tristement en sortant de la baignoire, dégoulinante d'eau parfumée aux senteurs fraîches et florales. Elle reprit sa respiration, enroulée dans une serviette gelée, en plein milieu de la salle de bains. Autour du miroir, dans une autre pièce, c'était l'effervescence. Visiblement, les filles n'avaient pas encore terminé leurs retouches et étaient en proie à un stress semblable au sien, sauf qu'elles n'allaient pas au bal avec Gabriel MacGraw. Par le porte-jarretelles de Rowena, elle avait été obligée ! Elle n'avait même pas eu l'illusion d'avoir le choix. Certes, elle aurait pu dire non. Certes. Mais, elle n'avait pas le choix, c'était ainsi. Ce n'était qu'une soirée, et elle n'aurait qu'à serrer les dents. Voilà une bonne tactique. Ne pas se prendre la tête avec les jumeaux. Etre sereine. Faire preuve d'un calme à toute épreuve. Voilà ce qu'elle se répétait en appliquant son fond de teint qui lui blanchissait un peu le visage. Elle avait toujours préféré se maquiller à la moldue. Pour être en contact avec le produit. Sentir la texture de la poudre nacrée s'étaler sur son visage glacé. Un peu de rose sur les joues histoire de raviver son teint, elle avait perdu son bronzage de l'été et ce n'était guère élégant à voir.  Bien, le maquillage était parfait. Un peu de mascara et de liner, et ça devrait passer. Elle n'avait pas à être sublime pour les MacGraw. Elle ne voulait pas qu'ils se fassent d'idées. Ils n'avaient pas plus d'importance à ses yeux que cette petite araignée qui paressait près de la fenêtre. Ignorer leurs desseins était sûrement la meilleure chose à faire pour garder le dessus, songea t-elle en se glissant dans une grande robe formée d'un camaïeu de rose et de rouge, de dentelles, le tout en restant assez moderne. Elle glisa une rose dans ses cheveux, et observa, souriante, le résultat. Elle était sensée représenter le conte « Les fleurs de la petite Ida ». Elle se doutait que peu de gens comprendraient l'allusion, mais peut importe, elle n'avait pas le temps de chercher autre chose. Ni l'envie, d'ailleurs. Ce n'était qu'un bal ; elle allait s'amuser, elle n'était pas obligée de rester collée toute la soirée aux jumeaux. L' important était de paraître, après tout. Les apparences étaient primordiales. C'était ce qu'elle devait garder en tête, songea t-elle en arrangeant ses cheveux bruns. Il était temps d'y aller. Déjà. Alors qu'elle aurait du se sentir excitée, elle ne ressentait rien de notable. Elle avait l'impression de parader comme n'importe quelle conquête de Gabriel. Sauf qu'elle n'était pas n'importe qui. Et il ne pourrait pas avoir le dessus sur elle, s'assura t-elle dans sa candeur. Elle était une Rhodes, après tout. Personne ne lui était supérieur. Mais cela ne voulait pas dire qu'elle était.

Et ils le savaient parfaitement. Shiloé bouillait d'avance rien qu'en pensant aux provocations qu'ils pourraient lui sortir. Surtout que maintenant, tout le monde pensait qu'elle était une nouvelle groupie de Gabriel, alors qu'elle avait juste envie de lui arracher ses tripes et de l'étrangler avec. Ses pas étaient hâtifs, au fur et à mesure qu'elle descendait vers la grande salle sous le regard amusé et consterné de ses amis qui connaissaient évidemment toute l'histoire.  Ils devaient se retrouver à l'entrée, plus pratique. Évidemment, elle était en retard. Shiloé espérait sincèrement que Gabriel ne lui en tiendrait pas rigueur. De toute façon, elle s'en fichait. Elle s'approcha de lui, et au fur et à mesure, elle semblait se grandir, ses pas devenaient plus gracieux et son port de tête plus impérial. ♫ Salut. J'espère que le rose de mon costume ne te rendra pas malade, Gabriel. ♫ La mièvrerie l'avait toujours dégoûté. Elle le savait et en jouait.


Dernière édition par Shiloé A.J. Rhodes le Dim 25 Nov - 19:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cybelle Luper

avatar

Messages : 476

MessageSujet: Re: Bal d'Hiver [Event]   Dim 18 Nov - 15:10

Inexorablement, le temps passait. Ainsi, si on lui avait parler du bal ne serait-ce que quelques semaines plus tôt, elle aurait répondu qu’elle irais seule. Sauf que bien entendu, elle ne doutait pas que si elle n’avait pas eut de cavalier la veille du Bal, Kian aurait insister pour qu’elle s’y rende avec lui qu’il ait déjà une cavalière ou non… Seulement voilà, Kian, c’était Kian, le plus vieil ami de Cybelle et elle ne parvenait pas à le voir comme un garçon, il restait juste un ami pour elle. Enfin, au final, elle allait aller à ce bal accompagné. Elle y allait avec un de ses fans en quelques sortes. Caleb Jackson, un serpentard qui, elle devait bien l’avouer, l’amusait pas sa façon de penser différente de la plupart de ceux de sa maison… Mais ce qui l’amusait encore plus c’était le regard émerveiller qu’il avait eut en découvrant des choses qui, pour elle qui avait grandi parmi les Moldus, semblait somme toute naturel. Bien sur, de ce couple d’un soir, des rumeurs naîtrait sûrement… encore et toujours… Mais elle avait fait son choix en sortant de l’ombre et en laissant choir son masque. Le choix de rester elle-même quoi que les autre puisse en dire.

C’est ce qu’elle se disait en sortant de la douche… Oui, une douche. Quand la plupart de ses demoiselles se battaient pour l’eau parfumée et la détente des bains, elle se contentait simplement d’une douche rapide. Enroulée dans une serviette éponge, elle entrepris de se sécher les cheveux, sans un mot. Bien sur, son costume n’était rien de très compliqué, du moins pour le premier de la soirée mais le second… Hum… Le second était réservé à une occasion assez spéciale en fait. Une occasion qui devrait se présenter plus tard dans la soirée. Quoi qu’il en soit, revenons en donc à notre premier costume, la Serdaigle comptait sur le fait que pour les européen, un asiatique en valait bien un autre et que tous se ressemblaient. La métamorphomage avait donc opté pour la représentation de Mulan. Ainsi, très calme dans l’agitation ambiante, la brunette passa bien entendu ses sous-vêtements, puis elle enfila ensuite un caleçon noir et une tunique. La tunique avait été acquise quelques jours plus tôt dans l’unique but de ce bal, elle correspondait parfaitement à l’apparence que pouvait avoir les robes de l’époque du conte. Cette tunique se terminait en revanche à la moitié des cuisses de la jeune femme. Le tenue était assez légère pour la fileuse qu’était Cybelle, elle s’était donc débrouiller pour donner l’apparence d’une armure de samouraï à l’une de ses vielle veste longue. C’était plus réussit qu’elle ne l’aurait pensé… Mais de toute façon, le costume ne durerait pas toute la soirée. Le vrai costume était dans sa malle, sur le dessus, près à être enfilé. En attendant, elle était presque prête. Elle enfila ses chaussures à semelle de crêpes et glissa un ruban et une brosse repliable dans la poche de sa veste. Ainsi, elle pourrait alterner entre les deux versions de Mulan en cas de besoin. Voilà, une petite touche de Khôl, un peu de fard à paupière, et cette fois elle n’avait plus qu’a descendre.

Cybelle jeta un œil à sa montre… Il était encore tôt… Pas de doute après ça que nombre donzelle était encore en train de se préparer… D’autres étaient sûrement en train de parader tel des paons devant leur cavalier… Bref. Sans plus se soucier des autres, elle traversa le dortoir, puis la salle commune et enfin les couloirs. Enfin, arrivée dans la Grande Salle, elle regarda autour d’elle. Hum… le paquet avait été mis c’était très sympa. Enfin, pour le moment, il n’y avait pas grand monde et ce n’était pas plus mal car après tout, elle et son cavalier c’était donner rendez-vous sur place. Enfin, il n’était pas encore là, mais elle n’allait pas non plus le presser. Par contre, une chose étonnait la jeune femme : Minah n’était pas encore présente. A cette pensée un sourire amusé passa sur les lèvres de la Serdaigle avant qu’elle ne se passe une main derrière la nuque. Elle était un peu mauvaise en pensant comme cela mais bon. Un nouveau regard autour d’elle, elle avisa le punch sur le buffet et se dit que, même si il était probablement sans alcool actuellement, ce serait un bon moyen de patienter, aussi alla-t-elle se chercher un verre dans le calme. Après tout, maintenant qu’elle était là, autant qu’elle prenne part à la fête ou du moins au début de celle-ci. Son verre plein, elle revint finalement au point de ralliement, autrement dit, près de la porte d’entrée.
Revenir en haut Aller en bas
Gab & Raph MacGraw

avatar

Messages : 34

MessageSujet: Re: Bal d'Hiver [Event]   Dim 18 Nov - 17:07

Le bal de Noël… Les jumeaux auraient pus s’en passer, cette histoire de cavalière c’était très peu pour eux. Enfin, ils avaient obéit à la demande paternelle en poussant Shiloé à être la cavalière de l’un d’entre eux. L’autre irait seul, bien sur. Au final, ce serait Gabriel qui irait accompagner de la jeune Rhodes. Cependant, les jumeaux étaient inséparables. Bref, leur costumes, ils n’avaient pas été la chercher très loin. Gabriel serait un démon ce soir et son frère un ange. L’inverse de leurs caractères originaux certes mais c’était justement le but. Soit, les tenues n’était pas très imaginative. Raphaël portait une robe de bal de sorcier noire ourlée de rouge et une paire d’aile de chauve sourie noires dont la membrane était rouge sang. Gabriel quand à lui avait une robe de bal de sorcier blanche ourlée de gris et une paire d’ailes d’ange immaculées. Cliché, certes, mais les jumeaux se foutait royalement du cliché et ils n’avaient pas envie de faire les clowns à ce bal les ailes resterait donc les seules marques de leur costumes. Alors que Gabriel réajustait ses ailes, il entendit son frère lui parler.

« Désolé que tu soit forcé d’avoir une cavalière.
- Bah au moins avec elle y’a pas de risque qu’elle se fasse des idées.
- J’espère juste qu’elle te feras pas payer d’avoir changer ses projets.
- Bah, je pense que ça devrait aller, il en faut plus pour m’énerver. »


Les jumeaux échangèrent un regard complice. C’est vrai, finalement, c’était peut être mieux que ce soit le plus calme des deux qui passe une partie de la soirée avec leur jouet… Jouet qui serait sans aucun doute irrité de la tournure qu’avait du prendre cette soirée. Sans un mot de plus, les jumeaux quittèrent le dortoir des serpents… non sans que Raphaël reçoivent quelques « Tu es sur que tu ne veux pas de cavalière ? » auquel il répondait avec un sourire tellement glacial que les demoiselles se détournaient aussitôt. Après quoi, les jumeaux reprenait leur chemin jusqu’au lieux où Gabriel devait retrouver Shiloé. Qui n’était pas là. Sans un mot, les jumeaux s’adossèrent au mur en prenant garde à ne pas abîmer leurs ailes. Le temps passa et les gens défilaient, toujours pas de Shiloé en vue. Enfin, la Sang Pur qu’elle était devait voir à être parfaite avant de se présenter à une telle soirée. Même si celle-ci ne serait probablement pas la soirée de ses rêves.

« Tu crois qu’elle fait exprès d’être en retard ?
- J’en sais rien… et je dois dire que ça me dérange pas d’aller à la fête le plus tard possible.
- Pas faux. »


Encore une fois, ils s’entreregardèrent et reprirent leur attente silencieuse. Il se passa encore de longue minute avant que Raphaël ne donne un coup de coude à son frère et ne s’éloigne vers la salle de bal, les mains dans les poches de sa robe de sorcier. Au moment où Shiloé arrivait, il ne restait donc plus que Gabriel sur place et le jeune homme pris la peine de se décoller du mur pour l’accueillir. Au moment où elle s’arrêta près de lui, le sang pur esquissa une révérence. Cependant aux paroles de la jeune fille l’œil gauche du garçon eut un tic nerveux qu’il réprima aussitôt.

« Je n’ai rien contre le rose, du moment qu’il n’est pas sur moi. En tout cas, cela te va très bien Shiloé, tu es très en beauté. »

Et oui, quand ils le voulaient, les MacGraw savaient se tenu et puisque la soirée était un peu une obligation pour elle comme pour lui, autant rendre la soirée la moins pénible possible. D’ailleurs, si ça n’avait tenu qu’au jumeau, ils seraient rester dans le dortoir toute la soirée. Enfin, ils étaient là, alors autant essayer de passer une bonne soirée pas trop ennuyeuse…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bal d'Hiver [Event]   Lun 19 Nov - 20:52

Ellie se regarda dans le miroir, avant d'esquisser un sourire léger. Elle ressemblait exactement à ce qu'elle avait escompté. Elle portait une robe de bal rouge sans manche, pareille à celles que portaient les princesses dans les contes. Elle portait également un chaperon de couleur rouge, car elle avait en effet décidé de se déguiser en petit chaperon rouge. Il lui avait fallut du temps pour trouver une idée de déguisement, et elle n'était pas peu fière de son idée. En effet, quoi de plus étrange pour une louve que de se transformer en petit chaperon rouge? La jeune Animagus finit de se coiffer, laissa ses cheveux détachés- ce qui était plutôt rare- et se maquilla rapidement. Pour parfaire son déguisement, elle prit un panier dans lequel elle avait mit un torchon à carreaux. Toutes ses amies quittèrent le dortoir, et elle les suivit. Arrivées au hall, chacune rejoignit son cavalier, sauf Ellie. En effet, Roman n'était pas encore là. Oui, Roman Chance était son cavalier. Ca allait jaser, c'était certain. Ellie ne savait pas très bien pourquoi elle avait accepté d'y aller avec lui, mais ce qui est fait est fait. D'ailleurs, il pouvait se montrer très gentil quand il voulait (même si il y avait plus de chance de voir un des jumeaux McGraw sans l'autre que de voir Roman gentil). La rouge et or s'assit sur les marches pour attendre son cavalier.
Revenir en haut Aller en bas
Roman E. Chance

avatar

Messages : 565
Humeur : Planante.

MessageSujet: Re: Bal d'Hiver [Event]   Mar 20 Nov - 22:00

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

♫ Une gryffondor, Chance, une Bouffondor … ♫ Wiz Zabini appelait toujours le serpentard par son nom de famille lorsque ce dernier lui tapait sur le système. L'inverse était également vrai. De toute façon, ça faisait toujours moins con de l'appeler « Zabini ». Roman ne savait vraiment pas ce que la mère du sang-pur pour l'avoir nommé ainsi. Toujours était-il que le métisse en avait assez des divergences de son ami. Sang-de-bourbe ou pas, il avait une réputation à tenir, bordel ! Certes, Zabini n'avait en général rien contre les autres maisons, mais son ami n'aurait-il pas pu choisir pour une fois une vipère ? Qu'il fasse un effort, était-ce trop demander ? Apparemment oui. Le garçon se laissa tomber aux côtés de Roman, qui fumait nonchalamment une cigarette, comme à son habitude. Ils étaient étrangement semblables, par leur côté décalé, et, surtout, cet nonchalance qui suintait de leur attitude totalement dépourvue de nervosité. Ces deux-là ne semblaient jamais ressentir une quelconque forme de stress. C'était l'impression qu'ils donnaient, bien sûr ; chez ces ombres grouillantes qu'étaient les serpents, personne ne semblait jamais rien ressentir. ♫ Un problème avec les lions, Zabini ? ♫ Le ton de Roman était doucereux, presque caressant, et était transpirant d'ironie. Les gryffondors n'était pas fan de Wiz Zabini, c'était comme ça. Or, Zabini était dominant, comme un lion. Le paradoxe était amusant. Pas tant que ça, quoique. Roman recracha un veloute de fumée qui n'alla pas très haut. Il perdait du souffle. Zabini tapait sa baguette contre la table, passablement agacé. Roman lui adressa un sourire candide ; ça avait toujours été comme ça, entre eux. La taquinerie et la rivalité étaient les bases mêmes de leur amitié si étrange. C'était comme ça, et pas autrement. Leur amitié n'aurait pas été la même, sans ces provocations à tout bout de champ. Elle n'aurait pas eu la même signification. Elle n'aurait plus voulu rien dire. Mais avec Wiz Zabini et les lions, il y avait autre chose. Il ne les aimait pas particulièrement par principe ; ne les haïssait pas, mais trouvait que la plupart des élèves de cette maison étaient des imbéciles. Oh ; il pouvait penser ce qu'il voulait, ce n'était pas ça qui empêchait Roman de faire ce qu'il voulait, quand il le voulait, et où il le voulait. Dont aller au bal avec Ellie Caroll. Oui, il ne savait même pas pourquoi il lui avait demandé, mais toujours était-il que la cavalière était sa condisciple de gryffondor. ♫ C'est quoi ce sourire d'abruti que t'as fixé sur ta tronche depuis quelques jours ? ♫ finit par demander Zabini, excédé par tant de détachement. Et pourtant, il en fallait beaucoup à Wiz Julian Zabini pour s'énerver, ou montrer le signe d'un quelconque sentiment, quelque en fut la nature. Encore l'un de leurs trop nombreux points communs. Roman accorda cette fois-ci une attention totalement complète à son ami ; un sourire d'abruti heureux, il voulait dire ? Sourire, Roman savait le faire, c'était pas trop dur. Un sourire cynique, ironique, malfaisant, arrogant, séduisant, vicieux, agréable, avenant, vainqueur, agaçant, mais les sourires d'abruti heureux, non, il savait pas faire. Il n'était pas programmé pour cela. ♫ Mais c'est le même que le tien, Zabichou. ♫ Dans les dents. Wiz détestait ce surnom donné par la Parkinson, il l'abhorrait, et son camarade se faisait un plaisir de le lui rappelait lorsque l'envie lui en prenait. Mais bon, il faisait un peu gaffe quand même. Zabini était une personne dont la baguette la chatouillait souvent. Et dans ces moments là, même lui devait s'incliner.

L'un des jeux favoris de Wiz Julian Zabini et Roman Ethan Chance de leurs noms complets, était les paris. Les paris de toutes sortes, de toutes envergures, de tout sujets, de touts risques. C'en devenait presque effrayant. Mais il y avait un pari auquel Wiz n'avait jamais voulu se risquer, malgré tout son orgueil, c'était qui ferait tomber en premier les jumeaux MacGraw. D'ailleurs, il semblait que l'un des deux était seul, Roman ne savait pas lequel, mais il avait déjà remarqué leur obstination à vouloir rester seuls. C'était étrange. Mais bon, que voulez-vous, chacun son rapport à la solitude. Roman n'aimait pas ça. La solitude. C'était comme quelque chose qui l'étouffait. Il en avait peur. Pourtant, il se targuait souvent de n'avoir peur de rien, songea t-il en se glissant dans son costume de... père Noël. Une brillante idée de Wiz, évidemment. En fait, l'un s'était chargé de trouvé le déguisement de l'autre. Roman avait opté pour un costume d'Aladin pour Wiz. Le métisse avait l'air d'un parfait crétin dedans. C'était un peu le but. Lui aussi était pas mal, dans son genre. Heureusement, son amour ne l'avait pas obligé à porter la barbe. Heureusement. Le jeune homme n'osait pas imaginer le résultat, sinon. Enfin, si, il imaginait très bien. Roman avait tout de même demandé à son ami, pourquoi, pourquoi, pourquoi le père noël ? ♫ Mais parce que tu es un cadeau, romynet. ♫, avec un clin d’œil appuyé bien sûr. Il allait le tuer. Mais bon, si cette soirée devait être placée sous le signe du ridicule, ces deux-là étaient bien partis. D'un autre côté, ce n'était pas comme s'ils se prenaient au sérieux.

♫ Roman ? Il me semble que nous sommes en retard. ♫ Roman le foudroya du regard. Ça, oui, il avait compris, qu'ils étaient en retard. Sauf que voilà, une pauvre fille sans cavalier était en train de leur péter une crise juste devant l'entrée de la salle commune. Une telle crise de nerfs, Roman n'en avait jamais vu de telles. Le truc, c'était qu'elle se défendait bien à la baguette, la demoiselle. ♫ C'est fou comme tu m'apprends des choses, Wiz. ♫ Zabini soupira en se tortillant le torse à l'air. Il était gêné. C'était sa cavalière qui avait insisté pour ce détail. Cela n'étonnait pas Roman, bien que pour une fois, il ne se permit aucune remarque. Juste un sourire torve. Très torve. La fille finit par se traîner jusqu'au dortoir des 7èmes années, chialant que sa vie était finie. Wiz la regarda médusé ; Roman bailla, en grand je m'en foutiste. Tant que la voie était libre, le petit chagrin de cette adolescente lui importait peu. Le jeune homme était relativement satisfait. Il allait tout de même au bal avec Ellie. Qu'elle le veuille ou non, il lui plaisait... un peu. Il avait envie de rigoler lors de cette soirée, et non pas de la séduire. Ça tombait bien, pour faire ami-ami il était doué. Puis il savait qu'Ellie se posait des questions à propos de sa personnalité. Il avait donc une occasion de prouver qu'il n'était pas un serpentard typique. Ce serait dur, certes, songeait-il en accompagnant Wiz jusqu'à sa cavalière, tout en lui faisant un clin d’œil d'encouragement : ils avaient tendance à veiller l'un sur l'autre, à la façon d'une seconde maman. Pour faire court, Wiz Zabini était la seule mère que Roman Chance n'avait jamais eu. Ça sonnait un peu triste dit comme ça. Bordel, il était en retard. Quel imbécile. Sa cavalière était assise sur les marches, il s'en sentait presque coupable. Il écrasa discrètement sa clope sur le mur, et la fit disparaître d'un coup vif de baguette. Roman avait déjà meilleure mine que la dernière fois. Bon, il n'avait pas grossi, mais il dormait vraiment mieux, et son humeur en général s'était améliorée . Ce qui avait beaucoup satisfait Zabini, qui pensait que cette guérison lui était due. Roman n'avait pas trouvé le courage de détromper son ami. Il le soutenait du mieux qu'il le pouvait, après tout. ♫ Bonsoir, mademoiselle. ♫ tenta-t-il vainement de dire en français ; il avait un accent de merde, marqué par des années de vies en banlieue londonienne. Ça en devenait presque comique. Et dire que le français était la langue des séducteurs. ♫ Bon, j'abandonne, le français et moi ça fait deux. Tu as le droit de te foutre de ma gueule. ♫ Bon. Il allait éviter le « tu es très en beauté ce soir ». ♫ Joli costume. Joli sous-entendu. Pour un peu tu serais presque aussi subtile qu'un serpent. ♫ déclara t-il avec un sourire franc. C'était une jolie soirée en perspective. Il aimait le choix de son costume. Très... Romanesque.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bal d'Hiver [Event]   Mar 20 Nov - 23:05

Ellie attendait toujours, assise sur sa marche d'escalier. Elle ne s'ennuyait pas, loin de là: elle s'amusait à reconnaître les costumes des gens qui rentraient dans la salle de bal: autant certains étaient magnifique, autant d'autres ressemblaient plus à l'habit des elfes de maison qu'autre chose. Il fallait de tout pour faire un monde, songea t-elle. Tout à coup, alors que la majorité des gens étaient déjà en train de danser et qu'elle n'y croyait plus, Roman apparut dans un déguisement... original. En le voyant, la rouge et or pouffa de rire. Il la salua alors en français:

♫ Bonsoir, mademoiselle. ♫

Certes, son accent était loin d'être parfait, mais il avait au moins fait l'effort de dire quelque chose dans la langue natale d'Ellie. Amusée, Ellie se leva, et esquissa une petite révérence, tout en lui répondant en français:

-Bonsoir monsieur, j'espère que vous vous portez bien et que la soirée sera agréable.


Le vert et argent reprit la parole, mais en anglais cette fois-ci:

♫ Bon, j'abandonne, le français et moi ça fait deux. Tu as le droit de te foutre de ma gueule. ♫


Ellie esquissa un sourire tout en l'inspectant du regard, avant de répondre:

-Je ne vois pas pourquoi je me moquerai! Ton accent français était très bien... pour un allemand!

Elle éclata de rire après ces mots, les yeux pétillants. Décidément, chambrer Roman Chance était l'une de ses occupations favorite. Cela lui faisait oublier tous ses soucis- d'ailleurs, ce soir elle ne penserait plus à ses problèmes, elle se l'était promis! Elle entendit alors Roman dire:

♫ Joli costume. Joli sous-entendu. Pour un peu tu serais presque aussi subtile qu'un serpent. ♫

La rouge et or eue un petit sourire. Roman était la seule personne existant qui pouvait comprendre pourquoi elle s'était déguisé en petit chaperon rouge. En effet, il était le seule à savoir qu'elle était une Animagus, et elle le remercia intérieurement de n'en avoir dit mot à personne. Elle lui répondit,, toujours avec un petit sourire taquin:

-Eh bien, encore un mot à ajouter au bestiaire pouvant me qualifier! Après lionne et louve, voici le serpent!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bal d'Hiver [Event]   Mer 21 Nov - 17:31


    Après une longue matinée d'hiver, ennuyante et glaciale, Kayline pensait à qu'une chose, le bal. Cette grande réception ou il allait y avoir une multitude d'élève. Tout le monde serait magnifiquement bien déguisé. Tous s'amuseraient. Et il allait y avoir une tripoté de rebondissements... Kayline s'imaginait bien sa pimbêche de voisine de dortoir vouloir étriper une fille déguisé comme elle en Sirène. Cette scène la fit rire, en effet notre jeune Gryffondor s'imaginait tout le spectacle : ses deux larbins plus débiles qu'elle qui l'a tenait " mais tu es bien plus belle qu'elle dans cette robe de poisson". Mais ce qui était sur c'est que Kayline voulait et était contente d'aller à ce bal. De plus, elle n'y allait pas seule. Ryan Grant un de ses amis l'avait invité une semaine avant le bal. Un soirée entre ami, pas de prise de tête juste de la rigolade. Ils pourraient même regarder ( se moquer ) des couples se briser en mille morceaux après que la fille ou même le garçon ait dansé avec un(e) autre prétendant(e), ou encore voir d'autres couples se former, et s'aimer. Ce n'était pas le principal c'est clair, et puis après tout le plus important était peut être que Kayline allait danser, discuter, s'amuser et ne plus penser à toute les questions qui lui passait par la tête lorsqu'elle pensait à Aaron.

    Mais avant tout, il fallait qu'elle se repose, une petite sieste pour être d'attaque. Le genre de truc que plus personne fait, c'est vrai mais aujourd'hui elle le voulait. Et puis il ne lui fallait pas toute l'après midi pour se préparer, une demie heure devrait sufffire. Du moins c'est ce qu'elle pensait. Son réveil fut épouvantable, long, insurmontable et surtout elle était déjà terriblement en retard. Il lui restait à peu près 10 minutes et une fille en pleine précipitation n'est pas agile et perd parfois, voir souvent toutes ses capacités à être concentrée et à faire les choses bien comme il le faut. Dans ce cas là, Kayline était la reine. Tout lui paraissait difficile à faire. Se doucher, se coiffer, se maquiller et enfin enfiler sa tenue. Un déguisement qui lui tenait à coeur. Un robe noir et rouge, le bustier noir était en dentelle, et la jupe rouge elle en tulle. Elle était la célèbre petite copine de Mickey, la fameuse Minnie. Elle était incollable sur l'univers de ces deux petites souris mais c'est vrai qu'à Poudlard il n'était pas certain que ses camarades comprennent en quoi elle était déguisée, c'était un détail qu'elle avait pas immédiatement envisagé.

    Avec une demie heure de retard, Kayline finissait par être enfin prête. Elle mit sur sa tête les oreilles de Minnie qu'elle avait eu en France puis une touche de parfum. Elle ferma dernière elle la porte de son dortoir et prit le chemin qui allait la mener jusqu'à la soirée. Les grande porte de la salle de bal était ouverte, Kayline eu un temps ou elle regardait l'immense salle de l'extérieur, elle était splendide. Elle se tenait droite, fière et entra avec une certaine prestance. Ses camarades semblait heureux, épanouis. A l'entrée il y avait Roman, *original le costume* pensa-t-elle, et Ellie qui était superbe. Mais elle ne s'attarda pas sur eux elle se précipita pour aller rejoindre son cavalier, Ryan était près du buffet, elle le rejoignit avec un grand sourire d'excuse.

    - Je suis la pire des cavalières qu'il puisse exister. Je me suis endormie et réveillée en retard. Et me voilà. Je suis désolée si je t'ai fait attendre ! Mais bon c'est pas si grave que ça, hein ?!


    En fait elle l'espérait et était persuadée que le shérif de Nottingham dans Robin des bois n'allait pas lui en tenir rigueur.
Revenir en haut Aller en bas
Caleb A. Jackson

avatar

Messages : 247

MessageSujet: Re: Bal d'Hiver [Event]   Sam 24 Nov - 21:41


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« i can be no superman »

tant mieux car ce soir je ressemblerai encore un peu plus à batman

Le soir était arrivé en un éclair. Il n'avait pas vu le temps passer, il fallait avouer que Caleb Alam Seth Jackson avait tout fait pour être soit très occupé, soit très éloigné des gens. Même en étant avec eux... Le jeune homme était éreinté en fait et depuis quelques temps, ça n'allait pas en s'arrangeant. Tout le monde l'ignorait, c'est tout. Le temps, il le voyait passer soit trop lentement soit d'une vitesse déconcertante. Et effrayante. Depuis la rentrée, sa situation n'avait pas énormément évoluée et il ignorait tout bonnement où il allait.
Sa tante, dans ses lettres, évitait soigneusement d'en révéler trop sur ses parents. Mais il avait cru enfin comprendre qu'il était de sang pur. Cette révélation n'avait pas permit d'en savoir énormément sur lui si ce n'est la haine de celle qui avait réussit à développer une obsession chez lui. Une née-moldue, un sang-pur, certainement que quelques situations incongrues et incompatibles avaient dû avoir lieu. En parlant de cette dernière... bah en fait, Caleb aurait préféré tout bonnement ne pas y penser. Il avait assisté malgré lui à son invitation au bal. La jolie jeune femme avait été invitée par un beau Gryffondor... à moins que ce ne fut en fait un Poufsouffle...? Peu importe, il savait simplement qu'une fille de sa maison avait pleuré toutes les larmes de son corps, le visage tordu par la jalousie. Certainement qu'il devait être populaire en plus de ça.

Ajoutez à tout ça Alex et d'autres problèmes et vous aviez un Caleb en ébullition. Une vraie cocotte minute, plutôt, étant donné qu'il fulminait en silence. Pas envie de se donner en spectacle. Il n'était pas le seul à avoir des problèmes et sa fierté lui interdisait de se plaindre. Encore moins avant le bal.
Parlons du bal, parlons du bal...

Cette année, une petite touche d'originalité avait été apporté à la cérémonie si traditionnelle. Oubliez vos robes classiques sauf si elles appartiennent à un personnage de conte de fées ! Cette année, oui, le déguisement était d'ordre. C'est pour ça que ce soir là, le Serpentard avait pu rire un bon coup.
Entre Casper, une imitation de l'honorable Baron Sanglant, un qui avait osé Voldemort (ça sentait le "Monsieur Beckett je suis scandalisé(e). Veuillez rejoindre votre dortoir immédiatement !") et un autre préférait se déguiser en Mr. Jack. En elles-mêmes, les idées étaient bonnes ou intéressantes, mais l'habillage fut tout bonnement épique ! « Mais bordel, pourquoi les fantômes sont SI pâles... » « Tu te plains d'un peu de maquillage ? Moi, je dois disparaitre mon nez je te signale... »

CALEB ; « Oui et vu comment tu le fourres partout, ce n'est pas gagné pour cacher ça... C'est un roc !... C'est un pic !... C'est un cap ! Que dis-je, c'est un cap ? C'est une péninsule ! »

Cita-t-il plutôt fier de lui avant de se prendre un coup d'oreiller au crâne sous les ricanements des autres. Il se recoiffa à la va vite, juste histoire de ne pas être gêné par des mèches de cheveux. « Moque-toi mais on n'a toujours pas vu ton costume, Cal... » Le garçon sourit en coin et hocha tout simplement la tête. Il prit une housse de vêtements avec lui avant de se diriger dans la salle de bain et prendre une bonne douche bien brûlante. L'eau mordit sa peau de sa chaleur et il serra un peu les dents au début. Mais la sensation était exquise. Une fois habitué, comme à son habitude, il passa sa main sur sa côte tout en se lavant, il sentit alors la petite mais longue parcelle de peau gonflée. Il baissa alors la tête, regardant cette cicatrice. Un de ses seuls souvenirs de l'accident... souvenir qui ne lui disait pas grand-chose hélas...

CALEB ; « Ce soir, on s'en fout... On s'en fout de qui tu es et de qui tu étais... »

Marmonna-t-il en sortant de la douche. Il s'essuya, enfila ses plus simples vêtements d'abord avant de passer ses jambes dans une combinaison gris foncé. Il serra la ceinture avant d'enfiler aussi ses bras. Le sorcier ricana presque en trouvant qu'il se flattait trop avec ce costume bah oui, ça dessine les muscles mais enfila quand même à moitié le masque et sortit de là pour rejoindre la bande qu'il avait laissé.
Les têtes se tournèrent vers lui et si certains riaient, amusés, d'autres secouaient la tête pensant qu'il était une cause perdue pour un Serpentard. « Bon, au moins, t'as choisi le super-héros le moins niais... Quoique, j'ai une préférence pour les x-men » Caleb haussa les épaules et enfila par-dessus un pantalon de smoking ainsi que la veste. Sa cravate avait un bout de chemise pour cacher le costume si jamais. Mais vu qu'il porterait le masque, le mystère ne serait pas long !

Il salua la compagnie et enfila complètement son masque avalant les marches partant des sous-sols allant jusqu'au rez-de-chaussée. Il croisa pas mal de gens déjà, sûrement que la plupart avaient décidé de passer prendre leurs cavalières à ce moment. Mais Cal lui n'allait pas prendre sa cavalière. Pas parce qu'il n'en avait pas comme on pourrait le croire vu sa frustration à cause de l'invitation d'Emily -il n'aurait pourtant jamais pu l'inviter en l'état actuel de leur relation- mais parce qu'il rejoignait directement celle-ci au lieu du bal. C'était plus simple, moins cérémonial, plus comme leur entente en somme. Leur entente à qui, c'est ce que vous vous demandez n'est-ce pas ? A lui et Cybelle Luper, la charmante asiatique de Serdaigle. Il avait aimé son côté naturel, plutôt "garçon" dans ses ententes avec la gent masculine justement et il était certain de s'amuser sans problèmes avec elle. Puis surtout, il pourrait peut-être la convaincre de pousser la chansonnette si jamais la chorale menaçait de se pointer !

Il secoua la tête en pensant à ça et préféra plutôt regarder autour de lui et manqua alors de s'étouffer. De rire, je vous rassure, son heure n'était pas encore venue, il ferait bien honneur de sa présence notre justicier masqué ! Mais oui, il faillit étouffer de rire en voyant un de ses professeurs déguisé : c'était plus qu'il ne pouvait en supporter ! Aussi, pour ne pas rire, il préféra tourner la tête et c'est là qu'il put enfin avoir un sourire normal. Trouvée ! pensa-t-il plutôt fier - mais il aurait été fier davantage s'il était arrivé avant elle... Un verre à la main, vêtue d'une longue veste et c'est tout ce qu'il pouvait en dire de là où il était. Mais cela semblait aussi original qu'elle l'était et c'est bien ça qui l'intriguait.

Sans plus attendre, il se déplaça vers elle, un grand sourire colgate, toujours aussi fier de lui.

CALEB ; « Chevalier noir à votre service, Miss Luper ! J'espère que tu apprécies la recherche moldue, j'ai passé une semaine à lire des BDs ! Bon... J'avoue que c'est parce qu'en fait j'ai adoré les lire... »

Il fronça des sourcils, moins fier d'un coup... Mais très vite, il retrouva son sourire.

CALEB ; « J'espère que je ne t'ai pas fait trop attendre... L'habitude d'arriver exprès en retard aux cours d'arithmancie... aux cours de DCFM... de soins aux créatures magiques... en fait à pas mal de cours... Bref, original ce que tu portes, faudra que tu m'expliques ! Et en échange, je te dévoilerai peut-être mon identité... »

Plaisanta-t-il bêtement en bougeant son masque. Son faux smoking ne laissait pourtant rien voir de son costume et sans son masque, on ne devinerait pas qu'il cachait quelque-chose. Ah ça, il était fier de jouer au milliardaire justicier !

HJ : Je risque de changer pour Captain America -pan- non parce que son costume de batman est cool mais...
Revenir en haut Aller en bas
Ryan J. Grant

avatar

Messages : 103

MessageSujet: Re: Bal d'Hiver [Event]   Dim 25 Nov - 1:38

Au fur et à mesure que les autres élèves arrivaient, Ryan avait déjà fait quelques pas pour arriver vers le buffet pour patienter le temps que sa cavalière se pointe au rendez-vous. Le buffet était rempli de petites choses à grignoter et des boissons. La quantité était impressionnante, il se demanda si tout le monde allaient tous en manger jusqu'au dernier. Enfin bref, il jeta de temps en temps des petits coups d'oeil vers la porte d'entrée pour peut-être apercevoir la gryffonne. Mais non, elle n'était pas encore arrivée et à vrai dire, le jeune serdaigle n'était pas pressé, loin de là, car il trouvait que c'était sympa.... surtout en regardant les déguisements de chacun et il y en avait pour tous les goûts.

Celui qui lui faisait le plus rire, c'était celui de Roman. Oui, l'élève de serpentard et qui était un ancien camarade de classe de primaire. Ryan pouffa un petit rire, mais il trouva que le costume était toutefois original, mais dommage qu'il n'y avait pas la barbe, on aurait vraiment crue que ce serait le père Noël ! Ensuite, il avait Shiloé et ce n'était vraiment pas une grande surprise de la voir ici avec la tenue qu'elle a choisi. Et enfin, il y avait Cybelle en mulan et c'était aussi un très bon choix de costume.

Après avoir jeté quelques regards autour de lui, il entendit une voix féminine qui s'excusa.Je suis la pire des cavalières qu'il puisse exister. Je me suis endormie et réveillée en retard. Et me voilà. Je suis désolée si je t'ai fait attendre ! Mais bon c'est pas si grave que ça, hein ?! Il ne s'attarda pas à découvrir que c'était la voix de son amie, Kayline. Il eut un léger sourire et se retourna vers elle. C'était bien sa cavalière, mais en Minnie, loin de lui déplaire.

- Chouette costume ! affirma-t-il à la jeune gryffondor.

Oui, il trouvait que ça lui allait bien. Il remarqua qu'il n'avait pas répondu à sa première question, alors il lui répondit tout simplement.

- Ne t'inquiètes pas ! Je viens d'arriver et j'ai eu de quoi m'occuper l'esprit quelques secondes rien qu'en regardant tous ces déguisements... plaisanta-t-il un petit peu en tounant la tête vers les autres élèves.




Dernière édition par Ryan J. Grant le Lun 26 Nov - 18:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cybelle Luper

avatar

Messages : 476

MessageSujet: Re: Bal d'Hiver [Event]   Dim 25 Nov - 15:16

[finalement, Belle parlera en couleur à partir de maintenant]

Son verre en main, elle regarda un moment autour d’elle puis déposa le verre le temps d’attacher ses cheveux en un chignon digne des guerrier chinois. Cela ne pris qu’un instant et elle repris son verre en main, prenant le temps d’en avaler quelques gorgée tout en réfléchissant. Elle ne savait même pas si sa sœur et fan numéro un viendrait… Quand elle était passée la voir un peu plus tôt dans la journée, la première année était encore en plein débat quand à y aller ou pas tant et si bien que l’aîné n’avait même pas pus être informé de la possibilité ou non d’un cavalier pour elle. Un soupire s’échappa des lèvres de la jeune femme qui haussa imperceptiblement les épaules. Dans sa tenue actuelle, elle pouvait facilement faire douter les autres quand à son sexe, mais c’était bien là le but de la manœuvre. Après tout, si elle n’avait parut pour un garçon jamais Mulan n’aurait pus sauver la chine dans sa légende. Enfin, ici on la connaissait alors on la reconnaîtrait…

« Ey, Luper, bien la veste ! T’es toute seule ? »
« Non, mon cavalier va sûrement pas tarder. »
« C’est qui ? »
« Tu verras bien quand il arrivera. »


Le Serdaigle qui s’était adressé à elle haussa les sourcils mais se détourna finalement tout en haussant les épaules. La métamorphomage le regarda un moment s’éloigné tout en secouant légèrement la tête. Le regard de la cadette des Luper se posa sur son cavalier peu de temps avant qu’il ne soit près d’elle, elle l’accueillit donc d’un sourire simple alors qu’il prenait la parole. Cybelle se doutait bel et bien qu’il avait du faire pas mal d’effort pour trouver ce costume.

« Ne vous en voulez pas de votre retard messire. En tout cas belle recherche pour ton costume et si elle a été amusante tant mieux non ? »

Elle pris le temps d’une pause, lui adressant un sourire complice. Maintenant, il allait falloir qu’elle lui explique son costume, ce qui en soit ne la dérangeait pas le moins du monde.

« Je suis Mulan, une jeune chinoise qui se fit passer pour un homme pour empêcher son père d’aller à la guerre… et qui a finit par sauver son pays quand les hommes ont été incapables de le faire. Mais inutile de me dévoiler votre identité messire, le secret me va parfaitement et il en va mieux ainsi. »

La jeune femme esquissa une révérence exagérée plaçant ses mains comme si elle portait une robe bien plus longue que ne l’était la tunique qu’elle portait sous sa veste… et qui ne dépassait pas de cette dernière d’ailleurs. Finalement, elle se releva avec un sourire amusé sur les lèvres. A nouveau, la jeune femme laissa son regard glisser sur l’assistance, il y avait vraiment de tout comme costumes, dont une bonne majorité que la Serdaigle n’identifiait pas… Bah ! On ne pouvait pas connaître tous les contes et légendes moldus alors quand on y ajoutait ceux de l’univers des sorciers… Non, ça faisait vraiment trop…

Cybelle tenait toujours son verre en main et elle se surprit à faire tourner le liquide qu’il contenait. Bien sur, elle aurait pus le transformer en alcool, mais elle tenait à être maîtresse d’elle-même quand le moment viendrait… Quel moment ? Le moment de la surprise qu’elle et son groupe réservaient aux autres étudiants… Du coin de l’œil, elle remarqua Ellie, costumer en petit chaperon rouge et en compagnie d’un père noël… amusant le costume… Quand elle vit qui était ce Père Noël, elle eut toutes les peines du monde à ne pas éclater de rire. En revanche, elle du porter une main à ses lèvres pour se redonner une certaine contenance. Chance ? Un père noël ? Elle trouvait l’idée véritablement hilarante. Il lui fallu quelques instants de plus pour qu’elle tourne à nouveau les yeux vers son cavalier masqué.


« J’espère en tout cas que cette soirée sera plus amusante que celle des années précédentes… »

L’aiglonne n’était pas très douée pour les sujets de discussion, elle l’était bien plus quand il s’agissait de musique ou de chant, que ce soit pour chanter elle-même ou simplement pour identifier une musique ou un chant sur à peine quelques notes. Enfin, ceci était une autre histoire, au moins, elle essayait, c’était déjà ça. La soldate d’un soir s’étira simplement et se passa une main derrière la nuque, elle avait un peu peur de ce que réservait cette soirée. Si jamais cela tournait mal cette fois, il y avait des chances que les autres soirées qui pourraient être mise en place dans l’année seraient tout simplement annulées… Chose que la brune ne voulait certainement pas… Surtout que ce genre de fête permettait avant tout aux étudiants de penser à autres choses qu’à leur cours et à ce qui se passait en dehors du château.

A nouveau, elle porta son verre à ses lèvres savourant le goût du liquide qui coulait le long de sa gorge. Ce n’était peut être pas alcoolisé, mais il fallait bien avouer que les elfes de maisons s’étaient arrangés pour rendre ce punch particulièrement bon. Elle leur en demanderait bien la recette histoire de pouvoir l’améliorer plus tard. Un peu de rhum… bien sur, que serait un punch sans rhum… peut être un ou deux autres alcools en plus, histoire de relever un peu le goût. Humf… A penser à ça, on allait finir par la prendre pour une alcoolique alors qu’elle ne mettrait tout ça en place que si elle organisait une fête à un endroit où l’autre. Clignant des yeux, elle se raccrocha à la réalité et au bal présent.
Revenir en haut Aller en bas
Shiloé A.J. Rhodes

avatar

Messages : 84

MessageSujet: Re: Bal d'Hiver [Event]   Dim 25 Nov - 19:34

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Au bal, on doit danser, même si on est pas masqué.


Shiloé se demandait si Gabriel voyait le bal comme une corvée, comme elle. S'il avait aussi hâte que cela se termine. Pourtant d'habitude, les mondanités, elle aimait. Se parer, se maquiller, être présentable pour un cavalier, elle adorait. Seulement, là, elle n'était pas du tout, mais alors pas du tout, motivée. Elle n'avait aucune envie de se retrouver là. Seulement, c'était un bon moyen d'évacuer la tension des derniers jours. Ce début d'année avait passé tellement vite... elle n'en revenait pas. Bon sang, ils étaient déjà en décembre ! Elle fit une moue qu'elle ne put réprimer. Noël approchait. Dieu seul savait comme elle n'en avait rien à faire. Franchement... Un réveillon long comme un jour sans pain, à entendre son père et le reste de sa famille échanger des paroles plus ou moins hypocrites, une longue soirée à guetter deux silhouette familières, tout en suppliant les fantômes de revenir la hanter. Pas très réjouissant. De plus, elle n'avait vraiment aucune idée du cadeau qu'elle allait offrir à son père. Peut-être que pour une fois, elle demanderait à l'elfe de maison de lui choisir un truc au hasard. Tant pis si cela ne lui plaisait pas. Ou elle pourrait toujours acheter une cravate. Son paternel aimait bien ça, en général. Ça faisait classe, ça en imposait. Si Shiloé avait eu la prestance de son père, peut-être qu'elle n'éprouverait aucune crainte à l'idée de passer la soirée dans les mains d'un des jumeaux. Seulement, en ce moment même, elle imaginait déjà les tournures catastrophiques que pouvait prendre la soirée. De toute façon, elle n'avait même pas compris pourquoi son père avait pris la peine de sceller un accord avec les parents des MacGraw. N'avait-il pas autre chose à faire ? Puis, de toute façon, Shiloé savait très bien que son père voyait tout être comme une quantité négligeable, qu'il fut de sang-pur ou non. Et, surtout, qu'il fut important dans la société sorcière ou non. Elle était jeune, et son père avait sûrement commencé à chercher quelques probables fiancés. Elle espérait sincèrement que l'un des MacGraw n'était pas sur la liste. Elle préférait presque se marier avec un inconnu, aussi stupide que cela puisse paraître. Au moins, elle pourrait construire une relation saine avec ce type. Et non pas une compétition permanente basée sur la domination et les déchirures. Shiloé redressa la tête, se redressa tout court, espérant cacher... quoi au juste ? Son manque nouveau de confiance en elle ? Et oui, ce doute permanent, cette espèce de petite voix qui lui susurrait « il y a quelque chose de faux » c'était tout nouveau tout frais, elle n'avait jamais, au grand jamais ressenti ce manque flagrant auparavant. C'était terrible. Shiloé s'humecta les lèvres, et détailla Gabriel du regard, avec discrétion bien sûr. Il portait un costume de... démon. Elle ne savait pas si elle devait y déceler une quelconque pointe d'humeur, à l'extrême limite une pointe d'ironie, mais elle n'était même pas sûre que les jumeaux connaissaient ce terme. En tout cas, c'était cliché, certes, pas très recherché, mais dans un sens, c'était bien trouvé...

Shiloé se composa le sourire de circonstance : ni trop expressif, ni trop figé, de façon à faire croire qu'il était tout à fait naturel. Quelle belle comédie. Ils méritaient l'oscar, franchement. Cependant, le compliment de Gabriel lui fit chaud au cœur ; au moins, elle ne s'était pas préparée pour quelqu'un qui ne daignerait même pas de la regarder. C'était plaisant. De toute façon, elle avait toujours été vaniteuse ; c'était certainement son défaut le plus prononcé. Elle se souvenait, quand elle était petite ; cela remontait à 10 ans au moins, l'époque où elle n'était rien ni personne. Sa mère se coiffait souvent dans une pièce qu'elle appelait « boudoir », pour faire chic, bien sûr. Elle lui parlait souvent de la séduction comme un jeu dangereux mais indispensable, afin qu'elle puisse exister dans ce monde d'homme. Shiloé avait toujours trouvé que la société sorcière manquait de féminisme. Mais passons. Parfois, sa mère lui permettait de brosser ses longs cheveux roux, éclatants et brillants, tandis que ceux de sa fille étaient d'un brun fade, terne. Shiloé était l'ombre de sa mère, qui était-elle même l'ombre de son mari. Elle était l'ombre d'une ombre, qui était l'ombre d'une énième ombre. « Tu disparais. » c'était ce que lui avait dit Cobain le jour de son départ. Mais peut-importe ; alors elle brossait les cheveux de soie de sa divine mère, avec passion et calme, comme si c'était un honneur qu'elle lui faisait. Et, erreur fatale, Shiloé lui avait demandé, si un jour, elle serait aussi belle, aussi ravissante, que sa mère. Et sa mère qui répond, un sourire prsque cruel aux lèvres, qu'elle n'était pas belle ; qu'elle n'était qu'une ombre, et qu'une ombre n'était rien, à part un pan d'obscurité ; qu'elle ne valait rien dans ce monde là, que la beauté ne la sauverait pas, que les femmes belles n'étaient rien, que les femmes n'étaient un rien, un tout. Que Shiloé se devait de ne jamais être aussi belle qu'un ombre. Aujourd'hui encore, elle ne saisissait pas encore la teneur de ce discours. Mais peut-importe. ♫ Merci, Gabriel. Par contre, moi, je suis fermement contre les déguisements de mauvais goût ; mais je te pardonne, après tout, tout le monde ne peut pas avoir le sens de la mode. ♫ dit-elle avec un sourire tellement avenant que son reproche passait très bien. Elle ponctua ses paroles d'une légère révérence ; elle n'allait tout de même pas lui faire l'affront de faillir à son éducation, si ? Après tout, Gabriel n'était pas si affreux que ça. ♫ Bon... on y va ? Apparemment, le punch est délicieux. ♫ Sans attendre la réponse de son cavalier, Shiloé partit de son pas élégant vers la grande salle, espérant trouver quelqu'un qui la sauverait de la compagnie de son cavalier. ♫ Bon... tu te dépêches ? Après tout, on se doit faire une entrée un minimum fracassante ! ♫ s'exclama t-elle en regardant, contrariée, son cavalier d'un soir qui traînait la patte derrière.
Revenir en haut Aller en bas
Gab & Raph MacGraw

avatar

Messages : 34

MessageSujet: Re: Bal d'Hiver [Event]   Dim 25 Nov - 23:00

Raphaël s’était donc éclipser des cotés de son frère pour rejoindre la grande salle et les autres étudiants. L’ange d’un soir entendit de légers rires autour de lui… Apparemment, certains trouvaient l’ironie de son déguisement à leur goût. Tant mieux, ça avait été le but recherché au final. Présent au bal en tant que simple soutiens pour son jumeaux, le serpentard détailla les costumes d’un œil blaser. Ok, ils n’avaient pas chercher pour un déguisement, mais la plupart de ceux qui s’offraient ici à ses yeux était tout simplement ridicule. Laissant échapper un soupire d’ennui, le jumeau solitaire se dégota une place à une table déserte et alla s’y installer. Ne compter pas sur lui pour aller à la rencontre des jeunes filles solitaires… Ne comptez pas plus sur lui pour danser… ou alors par simple amitié avec la demoiselle hors ils avaient peu de filles dans leurs proches et ils ne s’en plaignaient certes pas. Raphaël remua un peu sur le siège, le temps de trouver une position confortable avec ses ailes.

-----------------------------------------

Gabriel venait donc de voir arrivé sa ravissante cavalière. Au moins ça ne changerait pas des parties données par son père. Enfin, la cavalière était Shiloé donc la classe de son costume était courut d’avance. Soit. En attendant, la jeune Serdaigle trouvait son costume de mauvais goût… Que dirait-elle quand elle verrait aussi celui de son frère ? Un sourire amusé passa sur les lèvres du jeune homme à cette pensée. D’un coté, il avait vraiment hâte de voir ça, il était sur que ça allait être amusant et d’une certaine façon, il avait même envie de voir ça. Enfin, il allait le voir bien assez tôt. Amusé, il esquissa simplement une espèce de révérence avant de dire.


« Quelle magnanimité princesse. Vous m’en voyez touché. »

Bien entendu, c’était ironique et, de son point de vue à lui, cela n’avait rien de méchant. Cela était aussi de simple mot car il en fallait bien plus pour pouvoir touché un des jumeaux au cœur, même le plus proche de la « normalité ». Encore un instant, puis la jeune fille demanda à y aller prétextant que le punch était bon à ce qu’on disait. Bah… Le punch il s’en foutait lui… A vrai dire, il n’était vraiment pas pressé d’y aller à ce bal. Enfin, autant faire bonne figure. Juste à ce moment là, voilà la reine de la soirée –ou presque- se tourner vers elle en l’engueulant à moitié. Il faillit tout simplement éclater de rire et dû se mordre la lèvre pour ne pas le faire, cependant, il ne pu retenir un :

« Quelle autorité ! »

Tout en la rejoignant. De la façon dont il avait accrochée les fausses ailes dans son dos, elles bougeaient à chacun de ses pas d’une façon presque naturelle. Et oui, même en allant à une fête à reculons, Gabriel s’était arranger pour garder une certaine classe. Il était un sang pur de noble lignée après tout, il fallait bien remplir un minimum ses obligations.

« Ne t’en fait pas, tu l’auras ton arrivée fracassante. »

Gentleman, Gabriel attendit d’arriver près d’elle pour lui présenter son bras, même si il se doutait que la jeune fille refuserait ça. En fait, il était conscient que sa présence ici à ses cotés était déjà un fort compromis pour elle et il ne lui en demanderait pas plus… enfin, peut être une danse pour sauver les apparences mais puisqu’ils se seraient au moins montrer ensemble, cela devrait suffire. Après avoir attendu que Shiloé accepte ou décline sa proposition, le visage vide d’émotion… ou plutôt dégageant une certaine noblesse hautaine comme à chaque party où les jumeaux daignaient se montrer, le garçon entra dans la salle de bal en compagnie de sa cavalière. Avec calme, il veilla à faire une pause à l’entrée de la salle. Pause tactique qui permettrait d’admirer les costumes et la classe… et qui lui permis aussi très rapidement de repérer son frère assis à une table… Enfin, il s’était dit que, puisque Shiloé était sa cavalière, aussi, laissa-t-il tomber juste assez haut pour que seule la jeune Rhodes entende :

« C’est toi la reine de la soirée Shiloé, profite en parce que demain tout redeviendra comme avant. »

Cela voulais dire qu’elle pouvait lui demander ce qu’elle voulait et qu’exceptionnellement, il s’y plierait… tant que sa patience le tolérerait plus ou moins. Cette phrase n’avait encore été prononcée que quatre fois par les jumeaux… Quatre fois en quinze ans, celle-ci incluse, et une seule fois par Raphaël… Autant dire qu’à sa façon, s’était là un honneur que lui faisait Gabriel. En théorie, Shiloé devrait comprendre la signification de cette phrase et son implication pour la soirée… mais peut être aussi qu’elle en serait tellement surprise qu’elle ne le comprendrait pas ? La bal était dans son camp et qu’elle comprenne ou pas, le jeune MacGraw s’en moquait : si elle laissait filer l’occasion, tant pis pour elle.

Sans lui laisser plus de temps que ça pour réfléchir, le jeune homme continua à avancer calmement dans la pièce en restant au coté, le regard haut sans pour autant s’accrocher aux autres. Insignifiant insectes à ses yeux… Du moins pour la plupart d’entre eux… les autres faisaient simplement partis du monde des autres, le monde auquel les jumeaux n’appartenaient pas vraiment. D’ailleurs, à le voir ainsi, on se disait qu’il semblait quelque peu ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Emilie E. Connor

avatar

Messages : 90

MessageSujet: Re: Bal d'Hiver [Event]   Lun 3 Déc - 0:15

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Gants et maquillage à imaginer.


Emilie regardait les autres filles hystériques de son dortoir d’un air un peu lointain. Il y a encore quelques semaines, elle aurait probablement été dans le même état qu’elle… même si elle n’aurait pas eut plus de cavalière ou de cavalier qu’elle n’en avait à ce moment. Actuellement, elle était assise sur son lit, les jambes à demi repliées contre elle et serrant son oreiller contre son torse. Elle regardait une des filles se maquiller, une autre rembourrer le décolleté de son costume, ce qui lui arracha un sourire ironique. Finalement, une des fille sortie de la salle d’eau et lui fit signe. La salle de bain était libre… Pourquoi voulait elle y aller déjà ? Ah oui, pour tenter de reprendre de son panache passer. En chaussette et chemise trois fois trop grande pour elle, elle se glissa dans la salle de bain en emportant son costume ? Quel costume ? Mystère. La blonde entra dans une des cabines de douches et enleva seulement ses vêtements une fois en leur sein.

La douche dura longtemps… trop longtemps peut être ? Mais il lui fallait bien ça pour se remettre les idées en place et remettre un peu de couleur à ses joues. Oui, ce soir, elle devait être la plus belle après tout, cela faisait parti de son rôle. Quel rôle ? Encore un peu de patience voyons ! Sortant de la douche, elle s’enroula dans une serviette et fit mine de la maintenir, gardant ainsi son tatouage bien caché contre le tissu mousse. C’est dans cette position qu’elle passa son plus simple atour. Avant de passer sa robe, elle enfila une paire de long gants noirs, suffisamment pour masquer une fois de plus sa marque. Enfin, elle passa sa robe et regarda son reflet dans la glace. Elle avait repris des couleurs mais un peu de maquillage ne serait pas de trop… A l’aide de la magie, elle sécha ses cheveux et envoya les vêtements qu’elle portait en arrivant dans un bac, les elfes de maison s’en occuperaient, comme toujours.

A son retour dans la chambre, Emilie entendit les autres Poufsouffle la complimenté sur sa robe. C’est vrai que son père avait sûrement dû la payer bien cher quand elle la lui avait demandé. Elle les remercia d’un sourire et entrepris les cent coups de brosse réglementaire pour avoir une belle chevelure. Une fois ceci fit, elle rassembla ses cheveux en un chignon très serrer situé haut à l’arrière de son crâne. Ce chignon était attaché par un élastique qui était fait de telle sorte qu’on l’aurait dit couvert de plumes. Vous n’avez toujours pas trouvé son costume ? Allez encore un peu de réflexion. Une fois coiffé à son goût, elle ôta le gant de son bras vierge de marque et réajusta l’autre avant de s’emparer de son maquillage. Installée face à un petit miroir, elle commença d’abord par se donner des couleurs plus convenables, puis, elle maquilla ses yeux de noir, s’arrangeant pour que la teinte s’étire légèrement sur les cotés de son visage tout en s’estompant. Un peu de rose sur ses lèvres, une touche de gloss pour les rendre brillante et un nouveau regard à son apparence dans le miroir. Hum… Ca correspondait parfaitement à ce qu’elle avait eut en tête. Ce n’était pas la version ballet de la tenue mais pour y faire une référence, elle enfila des chaussures de danse noires. Avez-vous deviné maintenant ?

Oui, ce soir, Emilie E. Connor serait le Cygne noir du lac des cygnes. Ce mauvais cygne qui par son désir de plaire et de charmer le prince aimé par sa sœur entraîna cette dernière à la mort. Ce n’était pas le meilleur costume pour elle, mais elle aurait la classe et l’originalité de son coté, du moins c’est ce qu’elle pensait. Une fois prête, elle pivota sur elle en une pirouette et esquissa un salut. Les filles de la chambre rire et Emilie leur adressa un sourire faux avant de quitter le dortoir. Ces filles n’étaient pas vraiment ses amies, mais Emilie avait appris à plus ou moins les accepter. C’est en traversant les couloirs qu’elle commença à regretter d’avoir opter pour les chausson de danse. Elle sentait chaque bosses, chaque troue dans le sol du couloir. Cette gêne ne passa pas son regard et elle continua son chemin jusqu’à la salle de bal. Il y avait déjà du monde… D’un coté, elle aurait aimé que son entrée se fasse discrète… mais avoir autant travailler son apparence de la soirée pour ne finalement pas se faire remarquer… Ca lui ferait quand même mal. Arrêtée à l’entrée de la salle, elle promena un regard hautain vers la foule. Luper était déguisé en soldat ? Pas très féminin tout ça… Elle accompagnait Caleb, un des amis de son frère qui avait un déguisement pitoyable selon elle. Son regard continua à glisser dans la salle jusqu’à Roman et là, elle se mordit l’intérieur de la lèvre pour ne pas rire, c’était de saison au moins !

Il avait l’air d’être accompagné… Enfin, on ne pouvait pas dire que la blonde était très respectueuse de l’intimité des couples… Gwenlie Matthews serait sûrement la mieux placé pour le savoir. D’un pas gracieux, elle se glissa parmi la foule, totalement dans le rôle de son personnage. Quand elle arriva près de papa noël et du chaperon rouge, elle était dans le dos du garçon, il fallait dire qu’il lui avait fallu quelques détours pour finalement arrivé à destination. Entre les tables et les couples présents. Bref, la jeune femme posa une main sur le bras de papa noël pour lui signaler sa présence :


« Dit papa noël, j’aurais quoi dans ma chaussette ? »

Elle laissa un sourire amusé se poser sur ces lèvres. Ce soir, c’était théâtre. Ce soir, elle jouait un rôle, elle jouait le rôle d’Emilie Connor, la petite princesse qui n’avait jamais rien connu pour vraiment la contrarier… En somme, elle jouait le rôle de celle qu’elle n’était plus.

[Puisque tu me l'as si gentiment proposer Roman]
Revenir en haut Aller en bas
Roman E. Chance

avatar

Messages : 565
Humeur : Planante.

MessageSujet: Re: Bal d'Hiver [Event]   Lun 3 Déc - 22:31

Roman savait très bien comment Wiz avait eu cette idée débile. C'était même lui qui la lui avait soufflée, dans un moment d'égarement certainement. En fait, ils avaient tendance à faire des paris sur n'importe quoi, et leur dernier pari en date concernait le bal. Non pas sur le choix de leur cavalière, mais plutôt sur celui de leur costume. En effet, les deux jeunes hommes avaient élaboré une liste dans laquelle ils avaient notés des idées de costume les plus stupides les unes que les autres. Roman avait pensé au Père Noël parce que... bon, voilà, p'tit c'était son idole, t'imagines, le mec il a dompté des rennes, il vole et tout, même qu'il sait que tu veux des playmobils à Noël ! Bon, quand Roman avait capté que les playmobils venaient du secours populaire, cela avait un peu brisé le mythe, mais à chaque âge son lot de désillusions. Bref, d'où sortait ce fameux costume ? D'un petit boulot, très exactement. Un hiver durant lequel Roman n'avait plus un rond (un peu comme d'habitude en fait, mais d'habitude, Alexanders et Jules acceptaient de lui filer un peu d'argent, sauf que cet hiver ils n'avaient, curieusement, pas voulu. ), et bon, comme tout adolescent, il avait des trucs à acheter plus ou moins, euh, honorables va t-on dire. ♫ Reagan, j'te jure, j'peux même plus m'acheter des misters freeze ! ♫ La deuxième addiction du jeune homme. Voilà ce qu'il lui avait dit, penaud, à sa meilleure amie. A vrai dire, il était certain que la jeune fille n'avait plus d'argent elle aussi, et qu'elle comptait sur lui pour tout payer. Il la connaissait, quand même. Elle se vengeait de toutes ces années où il lui rackettait ses goûters à la primaire. En tout bien tout honneur, il lui en piquait juste un bout, hein, pas de quoi à en faire tout un plat. ♫ On est vraiment des clochards. ♫ C'était là qu'elle avait eu l'idée. Reagan avait toujours des idées très connes. Quand elle lui avait parlé de petit boulot à la crèche dans la banlieue sud de Londres, il aurait du se méfier. Certes, il y vivait dans la banlieue, il avait rien contre ça, c'était plus la mention de crèche, donc de gosses, qui l'avait rebuté. Et c'était là qu'ils s'étaient retrouvés à jouer le père Noël et la mère Noël pour une bande de gamins braillards et plus qu'insupportables. Bien sûr, Reagan était aux anges. Pas lui. Il avait tellement l'air con avec sa fausse barbe en mousse et son bonnet que même la directrice de la crèche s'était foutu de lui. ♫ Ça vous va bien, je vous assure. ♫ Certes, le rouge lui flattait le teint, mais tout de même. Mais bon, il était revenu l'année suivante. Plus par appât du gain que par véritable affection pour ces gosses geignards, se persuadait-il. Bien sûr, il avait raconté cette péripétie à Wiz, qui avait sûrement trouvé hilarant en voyant écrit « Père Noël » sur la liste, de l'obliger à se déguiser ainsi. Quel con. Roman se consolait en se disant qu'il devait se les peler, ainsi déguisé en Aladin... Et qu 'il avait l'air très con, également.

Mais passons. Le fait était que Roman avait enfin, après maintes péripéties, rejoint sa cavalière. Il avait une excuse prête pour son retard, mais la demoiselle ne semblait pas lui en tenir compte... Tant mieux remarque ; il n'était pas du genre à s'embarquer dans des paroles inutiles. Ils le savaient tout les deux. Ellie esquissa une petite révérence ; lui resta stoïque ; on ne l'avait pas élevé comme ça. Il se contenta de courber légèrement la nuque – jusqu'où une nuque peut-elle se courber sans se briser-, elle comprendrait ce que ça voulait dire. Ellie lui baragouina quelque chose en français probablement ; il comprit les mots « monsieur, bonsoir et agréable », ainsi donc il resta impassible. Pff, s'il avait su parler une autre langue que l'anglais, il aurait pu lui aussi se la péter. Néanmoins, le français avait de joli sonorités. C'était tout en chaleur, en boucles et en déliés. Lui, quand il le parlait, il avait un accent trop prononcé et trop rugueux pour cette langue. Tant pis. ♫ J'vais faire semblant d'avoir compris ce que tu m'as dit, ok ? ♫ Bon. Si elle essayait de lui en mettre plein la vue, ça commençait bien pour la griffonne. Elle avait toujours eu ce talent, de toute manière. C'était comme ça. Hin, hin, hin. Il avait une tronche de nazi, sérieux ? Puis... un accent d'Allemand... Sérieusement... Ils avaient coutume de se chambrer, Ellie et lui. C'était assez bizarre, d'ailleurs, on ne se fout pas de la gueule de son cavalier, non ? Bon, lui ne se gênait pas de son côté, mais il était Roman Ethan Chance, serpentard de son état, c'était un droit instinctif, naturel et royal. Puis, s'il ne pouvait même plus taquiner « innocemment » Ellie Carrol, où allait le monde ? Ou plus particulièrement, où allait son monde ? C'était une habitude, de la chambrer, hors de question de ne pas répliquer. ♫ Mon accent est trop fin pour que tu puisses l'apprécier.♫ répliqua le garçon en levant théâtralement les yeux au ciel. Ben oui, à force de voir sa meilleure amie se fendre de mimiques plus qu'outrageuses, il avait fini par prendre l'habitude. Reagan avait une délicate influence sur lui, ce qui était un honneur à vrai dire pour l'adolescente.

Oui, Roman était presque flatté du choix du costume d'Ellie. Lui seul pouvait comprendre l'ironie, le pourquoi du comment, ça en devenait jouissif. Il avait toujours aimé ce sentiment de compréhension, surtout dans les moments où il avait l'impression de ne plus pouvoir comprendre grand-chose... Sourire taquin. Une histoire d'animaux et de bestiaire. Elle n'avait pas tort. Bien sûr, le fait qu'elle soit une vipère était purement ironique de sa part, les serpents étaient des animaux de l'ombre, ils rampaient, toujours, tout le temps. Ils n'avaient pas cet instinct de survie et de domination qu'avait Ellie, qu'avait Roman. Dominer, survivre, se battre, toujours, sans s'arrêter. Roman avait certes l'instinct de meute, mais au fond, il n'avait besoin de personne, c'était plus une question d’orgueil à vrai dire. ♫ C'est diversifié, au moins. ♫ Ça promettait des surprises, tout cela. Il n'était pas sûr que cela fut une bonne chose, mais bon. Une main qui se pose sur son épaule, il la sent à peine à travers l'épaisseur de son costume, mais elle est bien là. Rien qu'aux paroles, il sait déjà qui sait, et la vue du costume lui arrache un sourire cynique que seul Emilie Connor était capable de faire naître dans ses moments de bonne humeur. Très cynique et dur, le sourire. Mais aussi affectueux. La fossette qui se creuse en est la preuve. La reine était de retour. Il était amusant de voir jusqu'à quel point ils avaient réussi à reprendre forme humaine depuis leur dernière discutions. A reprendre leurs rôles du roi et de la reine. Emilie avait la grâce, Emilie était l’obscurité, Emilie était un signe, elle se fondait à la perfection dans son costume d'encre. Là aussi sa nuque se courba légèrement. Il ne lui en voulait pas de venir troubler leur discutions. C'était Emilie, elle avait toujours eu un statut plus que spécial après tout. ♫ Le grand amour, ma p'tite. Ça me rend presque triste de te voir seule à ce bal. Que penses-tu de Raphaël MacGraw ? ♫
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bal d'Hiver [Event]   Sam 12 Jan - 20:00


A little of my American Spirit

Felix attendait cette soirée avec la plus grande impatience, et ce pour plusieurs raison, celle qui les réunissait toute c'était qu'il allait pouvoir s'éclater! Il avait pas mal de choses de prévues pour cette soirée, un de ses coups de folie allait en faire parti! Il avait préparé cette soirée depuis un petit moment déjà, pour les plusieurs choses qu'il allait devoir faire lors de cette soirée, bon deux choses significatives dont une qui vient directement de lui.

Flashback de début Novembre:
Au début du mois de novembre Felix était tout excité, il venait d'avoir un éclair de génie, enfin pour lui. Il avait trouvé une idée géniale pour la bal d'hiver, cependant il ne pouvait pas faire sa tout seul, enfin le costume si mais ça n'était pas à cela qu'il pensait et puis c'était pas assez "bougeant" pour lui. Bref, il c'était mit en quête d'une personne pour partager son délire le moment venu, il faut dire que en le connaissant ça parait surprenant le fait qu'il se donne tout se mal pour faire un truc sympa, mais en même temps quand on connait son esprit joueur et taré on se dit que c'est tout à fait lui ça.


Felix arpentait les couloirs en quête de l'élue, il finit par trouver sa meilleure amie, Lize. Elle et lui se connaissaient depuis tout petit déjà, car en effet leurs mère bossaient ensemble, alors du coup de tant à autre ils se voyaient et s'amusaient ensemble petits. C'était une sacrée époque d'ailleurs, l'époque où Felix était le petit monstre farceur.
Ils sont ensuite tout les deux allés à Poudlard et souvent sont ensemble, ils se connaissent par coeur et justement Felix se disait que ça serait une bonne idée de la convier à ses projets.


"Salut Lize! J'ai besoin de toi." dit Felix.

"Ah non tu me veux quoi encore! C'est encore un de tes délires?"
répondit Lize.

Et ben elle avait le chic pour deviner ce à quoi il pensait, et bien comme je le disais tout les deux se connaissent par coeur. Et Felix savait parfaitement comment il fallait faire pour qu'elle accepte.


"Mais heu, tu ne m'a même pas écouté. Enfin bref, ça sera génial je te dit, allez accepte!"
Felix lui fit des yeux doux et continua à l'agacer, il n'y avait que comme ça qu'il parvenait à lui faire accepter, bon c'est pas honnête, mais au final elle s'éclatait aussi.

"Non tu va encore nous faire remarquer, et puis je cherche un cavalier."
Lize voulait à tout prix que Felix la lâche, ell ene voulait pas se retrouver dans un de ses plans encore une fois, bien que c'était fun.

"Ah c'est tant mieux, tu va pouvoir être mon American Girl!"rétorqua Felix qui considérait que la réponse était "ok".

"Quoi? Non mais qu'es ce que tu mijote? Eh! Mais attends!"


Tandis qu'elle criait pour que Felix l'entende, ce dernier fila lui disant en souriant et tout content:


"Je dois aller voir mon frère je t'expliquerai tout promis!Merci encore!"
lui cria Felix tandis qu'il marchait à reculons avant de se mettre à courir.

Ce dernier cherchait son frère, Jeremy il était en quatrième année et avait donc 14 ans, pourquoi le cherchait-il? C'était une bonne question, en tout cas il passa un moment à demander à des personnes si ils ne l'avaient pas vu. Et finalement à son grand bonheur le Jeremy Densen était avec ses amis. Felix lui fonça dessus l'attrapa et l'extirpa de là où il était, il fut assez secoué et très supris, Felix l'amena un peu plus loin pour ne pas être entendu.

"Non mais t'es pas bien!"lui hurla Jeremy.

"J'ai besoin d'un coup de main frérot. Faut que tu me rende un service, enfin il faudra que tu me rende un service."lui dit Felix avec un grand sourire.

Ce cher Jeremy n'avait pas la moindre envie d'être entrainé dans les affaires de son frère, ça se voyait, et puis lui qui était timide et discret savait que si il rentrait là-dedans il se ferai remarquer, ce qu'il n'avait pas envie. Et avant même qu'il n'eut le temps de dire quoi que ce soit, Felix lui expliqua son projet et après l'avoir bien écouté Jeremy dit à Felix:

"Bon si c'est que ça, je veux bien le faire, mais la prochaine fois évite de m’emmener de force."

Mais quel était donc ce projet que Felix préparait avec enthousiasme? Et bien les élèves de Poudlard ne vont pas tarder à le découvrir...



Retour à l'heure de se préparer pour le Bal d'Hiver
.


Felix était en train de se préparer en ce moment même, il avait commencé par aller prendre un douche rapide, puis avait finit par expulser les gens du dortoir. Il sortit de sa valise ce qu'il avait préparé depuis son retour des vacances, un déguisement bien particulier: il allait être le fameux "Oncle Sam". Il se déshabilla puis pris le pantalon rayé rouge et blanc puis l'enfila, ensuite il mit des chaussures noires. Il décida de marquer sur le haut de son bras droit "american dream" et sur son épaule gauche il peint le drapeau américain, tout ça à l'aide de magie bien sûr. Bon les "tatouages" n'étaient pas visibles pour l'instant, mais le seraient plus tard dans la soirée. Puis il enfila une chemise blanche et la boutonna, le fameux manteau bleu, puis mit le noeud papillon rouge. Il se regarda dans une glace très satisfait de lui, enfin il décida de teindre ses cheveux en blanc et une fois fait mit le fameux chapeau, il était rayé rouge et blanc avec le bas bleu et étoilé bien sûr. Enfin la touche finale, il se mit une fausse barbe blanche qui avait l'air très réelle.

Une fois tout cela fait, il vérifia que tout était parfait, une fois fait il partit chercher Elize, tout en se faisant le plus discret possible, dès qu'il voyait quelqu'un il empruntait le chemin inverse. Au final il finit par arriver à la trouver. Et ben elle était vraiment belle dans sa tenue, elle était habillée comme il le souhaitait en American Girl, elle avait une petite jupe rayée blanche et rouge, un t-shirt bleu avec par dessus une petite veste légère bleue dans son ensemble, avec des étoiles sur le haut et les manches rouges, qu'elle avait boutonnée. Elle avait un col blanc et un nœud papillon rouge, bien sûr avec le même chapeau que Felix.
L'Oncle Sam et son American Girl étaient réunis!


"Elle te va super bien la tenue, tu viens, je pense que certains qui me connaissent vont trouver notre petit retard étrange, enfin surtout le mien."


"Tu es sûr que j'ai le droit de venir avec toi, tu fais un peu vieux pour moi et j'ai du mal à te reconnaitre."dit-elle en plaisantant.

Felix et Lize avaient avec eux un bâton (enfin un chacun), ils marchaient se dirigeant vers la grande salle, et avaient prévus de faire une entrée fracassante...

fiche par holliday, sur bazzart ou artsoul. Reproduction complète ou partielle interdite


HRP: l'entrée fracassante sera pour mon prochain poste xD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bal d'Hiver [Event]   Dim 13 Jan - 22:22

Quand Ellie répondit à Roman en français, celui garda un air impassible quelques secondes, avant de répondre ♫ J'vais faire semblant d'avoir compris ce que tu m'as dit, ok ? ♫ A ces mots, Ellie éclata de rire. Roman n'était pas le premier à réagir comme ça, peu de gens parlaient le français à Poudlard, et Ellie trouvait ça plutôt dommage. C'était une superbe langue, et Ellie la préférait à l'anglais. Cependant, elle aimait également beaucoup l'anglais, après tout sa mère biologique était d'origine anglaise... Des fois, Ellie se sentait nostalgique de cette vie qu'elle n'avait jamais eue. Si sa mère n'était pas morte à sa naissance, peut-être aurait-elle eut une vie heureuse en Angleterre, peut-être également aurait-elle eu pleins de frères et soeurs. Mais d'un côté elle ne se plaignait pas de sa vie en France, surtout que sa mère adoptive était enceinte de cinq mois. Ils ne voulaient pas savoir le sexe de l'enfant à l'avance, mais cela n'importait guère à la Gryffonne. Elle avait déjà fait une place à ce petit être dans son coeur, et l'attendait avec impatience.♫ Mon accent est trop fin pour que tu puisses l'apprécier.♫ « Ca doit sûrement être ça... » La rouge et or fit un clin d'oeil au vert et argent, tout en affichant un sourire taquin. ♫ C'est diversifié, au moins. ♫ Il n'avait pas tort. Puis au moins, ce n'était pas des animaux si horrible! La lionne et le louve était même des animaux plutôt majestueux. Parfois, Ellie remerciait le ciel de pouvoir se transformer en louve, et non pas en... lama, par exemple. "Ellie le lama", ca le faisait beaucoup moins! Alors qu'elle allait répondre à Roman, elle entendit une voix provenant de derrière eux: « Dit papa noël, j’aurais quoi dans ma chaussette ? » Cette voix appartenait à Emilie Connor, une Poufsouffle de troisième année. Elle était tout simplement époustouflante dans son costume du cygne noir, et Ellie ne put s'empêcher de le lui dire: « Ton costume est magnifique, Emilie! » La Gryffondor n'en voulait en aucun cas à Emilie pour son intrusion, après tout plus on est de fous plus on rit!

[Réponse nulle, désolée x) ]




Dernière édition par Ellie J. Caroll le Lun 14 Jan - 17:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Shiloé A.J. Rhodes

avatar

Messages : 84

MessageSujet: Re: Bal d'Hiver [Event]   Dim 13 Jan - 23:03

Elle avait toujours aimé les bals. L'ivresse des soirées chics. L'adrénaline quand les cocktails faisaient leur chemin dans votre gosier. La fumée des cigarettes qui étaient sensés vous rendre élégante, mais qui ne faisaient que vous brûler les poumons. La musique trop forte. Les couples, hétéroclites ou pas, qui tournaient, tournaient, tournaient encore, sans relâche, au rythme d'une mélodie plus ou moins connue. Les robes somptueuses. Les maquillages surprenants. Les cheveux vaporeux. Les costumes élégants. La galanterie factice. Shiloé replaça en soupirant une mèche de ses cheveux bêtement bruns qui était tombée devant ses yeux. Ce bal-là, elle ne l'aimait déjà pas. Il n'était ni classe, avec tout ses costumes plus ou moins réussis, ni agréable, surtout lorsqu'on savait avec qui elle serait obligée de passer la soirée. Elle n'aimait pas les jumeaux, et même passer la soirée avec le plus « gentil » des deux lui semblait au-dessus de ses forces. Elle avait l'impression d'avoir été jetée dans un précipice sans fond. Son père l'avait jetée dans l’arène, pieds et poings liés. Elle n'avait même pas eu l'ombre du choix. C'était une manœuvre étudiée. Son père était un homme intelligent qui avait depuis longtemps compris que sacrifier sa jeune fille sur l'autel de la politique et du pouvoir était un moyen détourné de lui assurer une longévité. Il y avait Naïas. Oui. D'ailleurs, pourquoi son père n'avait-il pas ordonné à Naïas, elle qui était si proche des jumeaux, d'en accompagner un ? Bonne question. Shiloé s'y pencha en observant discrètement ses ongles vernis. Peut-être que son père voulait-il ainsi lui indiquer que ses pensées étaient tournées vers elle. C'était une mauvaise manière de lui montrer, en tout, songea la jeune fille. Gabriel parla, et de son ironie douceâtre il fit rougir Shiloé. Princesse ? C'était détestablement ironique. Un rose colérique apparut sur ses joues. Qui s'estompa aussitôt. Ne jamais se justifier, ne jamais se dévoiler. Règle numéro 1 du comportement de la parfaite sang-pur. Règle à laquelle elle avait faillit un nombre incalculable de fois. ♫ Il faut bien que je me montre magnanime, tu es décidément irrattrapable... ♫ soupira t-elle. Ce n'était pas totalement ironique de sa part. Elle s'était préparée mentalement à cette soirée, avait mis sa gentillesse et sa naïveté de côté. Elle ne tolérerait plus un trop grand coup bas des jumeaux. C'était elle qui devait mener la danse ce soir. Elle n'était malheureusement pas vraiment sûre d'y arriver. C'était un fait, elle perdait toujours avec les jumeaux. Peut-être n'était-elle pas assez forte. Un sourire amer se dessina sur ses lèvres. Peut-être lui faudrait-il juste un soutien... Quelqu'un de manipulateur, amer, quelqu'un sans foi ni lois. Quelqu'un comme son frère. Mais son frère était loin d'elle. Et Cobain n'aurait jamais voulu pour rien au monde détruire les rapports amicaux qu'entretenaient leurs deux familles. Et il avait raison. Shiloé fit la moue.

Quelle autorité... Quelle autorité... Elle manqua de se retourner pour le gifler. Shiloé soupira, tentant de se calmer. Il ne méritait pas sa colère. Non. Pas lui, et ses sarcasmes, son ironie mordante et ses sous-entendus détestables, ses sourires cruels et son regard dominant. Au lieu de lui cracher à la figure, elle se contenta de pivoter sur-elle même avec autant de grâce que possible, et de lever un sourcil hautain. ♫ Voyons, Gabriel, si tu traînes la patte, tu peux être sûr que ton père ne va pas être content... après tout, il souhaite que tu fasses bonne figure, non ? ♫ dit-elle en baissant la voix tandis qu'un couple passait à côté d'eux. Inutile que tout le monde soit au courant de leurs histoires. Cela ne regardait qu'eux deux, et encore, elle était certaine que Raphaël aurait le droit au débriefing de la soirée tard dans la nuit, lorsque le bal sera fini depuis longtemps. Ils partageaient tout, de toute manière. Comment entretenir, tout les jours, un lien aussi intime avec quelqu'un ? Shiloé se le demandait bien. L'arrivée fracassante. Elle avait dit ça sans réfléchir. Elle n'était pas fan de la démesure. Même si tout le monde était certainement au courant que la plus jeune des Rhodes était tombée dans les griffes d'un des MacGraw pour la soirée, elle préférait une discrétion totale, plus naturelle. Après tout, le journal de Poudlard s'en était donné à cœur joie lors du dernier numéro. Un potin qui la concernait, et qui lui avait fait grincer des dents. Pff. Inutile d'y penser, ça n'en valait pas la peine. ♫ Je n'en ai pas le moindre doute. ♫ laissa t-elle tomber en refusant son bras avec un flegme étonnant. Inutile d'en rajouter. L'arrogance continuelle de Gabriel était déjà difficile à supporter, inutile d'imposer aux autres la vue d'une fille entièrement perdue qui acceptait de se reposer sur son cavalier. Hors de question. Elle marcha donc à ses côtés, encore plus pâle que d'habitude, le visage figé en un petit sourire faussement lumineux. N'importe quel idiot l'aurait compris. Gabriel fit une pause à l'entrée de la salle. Elle fit de même, reconnaissant sa tactique. Repérer son frère, de toute évidence. Shiloé retint le sarcasme qui menaçait de franchir ses lèvres, et resta muette. Et c'est là que Gabriel lui fit LA proposition. Celle qu'elle attendait. Elle attendait son tour d'être reine. Un rictus hautain s'installa sur son visage. Ça faisait longtemps qu'elle attendait cette phrase. Ce qu'elle impliquait était juste énorme. Tandis que son cavalier commençait à avancer, d'un mouvement fluide elle l'entraîna vers la piste de danse. Le but : pouvoir parler sans qu'une oreille indiscrète ne les entende. ♫ Allons plutôt danser. ♫ dit-elle dans un souffle. Elle commença à tourner, et déclara, presque en rythme avec la musique : ♫ J'hésite, Gabriel. J'hésite. Te faire confiance ? Et me retrouver poings liés plus tard ? C'est un risque que je suis obligée de prendre, j'imagine. Mais ne t'inquiètes pas. Avant la fin de ce bal, ton offre aura servi à quelque chose ♫
Revenir en haut Aller en bas
Gab & Raph MacGraw

avatar

Messages : 34

MessageSujet: Re: Bal d'Hiver [Event]   Mar 15 Jan - 14:51

Gabriel n’était pas ce qu’on pouvait appelé un fêtard de première… Disons qu’il savait apprécier les fêtes données par le gratin de la société sorcière, mais n’y participait que rarement de bon cœur. Enfin, puisque ce bak était devenu plus ou moins obligatoire, il se devait bien de paraître… Au moins, Raphaël n’avait pas à paraître ainsi puisqu’il était seul. Au pire il pouvait faire sembler sa mauvaise humeur comme une cause de sa présence seul ici. C’était cependant loin d’être le cas, mais qui pouvait le savoir à part les jumeaux et ceux qui leur était les plus proches. Soit, le Serpentard fit mine de réajuster les ailes de son costume, comme si elles lui faisaient mal aux épaules. Bref, les voila enfin arriver dans la grande donc la décoration demeurait sobre, ce qui la rendrait peut être supportable au long de cette journée. Tant bien que mal, il réprima un soupire et tourna les yeux vers sa jolie cavalière qui semblait avoir autant envie que lui de mettre les pieds dans cette salle.

Shiloé lui asséna alors qu’il était irrécupérable et il se contenta de hausser les épaules, qu’elle dise ce qu’elle voulait au final. Sans s’attarder plus que ça sur les compliments et les commentaires de leurs tenues, Au milieu de la foule, Gabriel se résolu à jouer les gentleman, non pas qu’il ne l’était pas véritablement… Il n’avait juste trouvé personne qui méritait ce genre d’attentions. Soit, revenons en à la soirée qui nous concernait. Encore une fois, Shiloé pris la parole, lui disant que son père serait mécontent si il traînait la patte. Un très léger grognement échappa à notre jeune homme. Gabriel ne supportait pas l’idée qu’on lui fasse la morale alors que ça vienne de Shiloé… bref ! Il mettait sa sur le coup de ses humeurs car il la connaissait suffisamment pour voir que la situation lui déplaisait singulièrement… Et bien tant pis, elle endurerait, au moins quelques temps… La Serdaigle avait refusé son bras, autant pour lui, il s’en était douté.

Avant même qu’il ait compris quoi que ce soit, elle l’avait entraîné sur la piste de danse. Danser… Ce n’était vraiment pas sa tasse de thé… Enfin, maintenant, il n’avait pas trop le choix… Et puis, il lui avait déjà annoncer qu’il ferait ce qu’elle voulait… il était coincé. Enfin, heureusement, il savait danser et il suivit donc les pas de la chorégraphie par pur réflexe. Tout en dansant, elle lui annonça qu’elle hésitait à lui faire confiance. Un sourire amusé se posa sur les lèvres du garçon, il ne pouvait pas lui en vouloir, elle le connaissait plutôt bien après tout. Enfin, quand il faisait ce genre de proposition, il fallait pousser très loin pour qu’il brisé sa promesse. Elle lui jura cependant que son offre servirait d’ici à la fin du bal.


« Que tu me fasse confiance ou non n’est pas la question. C’est plutôt de savoir si tu accepte de le faire pour une soirée… »

Elle était leur jeu… Oui, les jumeaux ne le niaient pas, mais c’était aussi ce qui faisait toute son importance à leurs yeux. Ainsi, même si ils se jouaient d’elle, même si ils n’étaient pas des modèles de chevaliers servants, si elle avait un réel souci, Shiloé pourrait compter sur les jumeaux… Ou au moins sur Gabriel puisque pour Raphaël tout dépendrait de son humeur du moment. Comme quoi, cela avait aussi ses avantages d’avoir un pied dans le monde des MacGraw. En attendant, le plus « humain » des deux frères dansait avec la jeune Rhodes et il fallait avouer qu’il dansait bien. Normal puisque les parents des deux garçons avaient tenus à ce qu’ils apprennent à danser toutes les danses de salon alors qu’ils venaient seulement d’apprendre à marcher… Après tout, il fallait toujours faire bonne impression, n’est-ce pas ? Alors, il dansait, même si il n’était pas vraiment friand de la danse, c’est ce qu’on attendait d’un parfait gentleman à ce genre de soirée, hors, il savait tout à fait paraître pour être à son avantage, quand il le désirait bien sur.

« J’en déduit donc que nous en reparlerons plus tard dans la soirée Miss Rhodes. »

Première fois depuis bien longtemps qu’il utilisait son nom de famille pour l’appeler. La mélodie pris fin et il esquissa une révérence face à sa cavalière, rien d’exagérer, juste le protocole. Il alla même jusqu’à lui faire un baise main, en toute galanterie.

« Désires-tu m’accorder une autre danse ? »

Façon plus courtoise et discrète de demander à la brune si elle désirait encore plus parler loin des oreilles indiscrètes des autres élèves. Les rumeurs ? Il s’en fichait, il n’avait même pas cherché à prouver que c’était faux… ça aurait été le meilleur moyen de rendre vrai ce mensonge alors que, quand on montrait que cela ne nous touchait pas, cela lassait les détracteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Emilie E. Connor

avatar

Messages : 90

MessageSujet: Re: Bal d'Hiver [Event]   Mer 16 Jan - 18:05

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Durant sa traversée de la Grande Salle, Emilie avait entendu des rumeurs sur son passage. Elle était de retour ? Qu’avait il bien pus se passer ? Un chagrin d’amour ? Des soucis avec son frère ? Qui pouvait savoir, ce ne serait en tout cas pas elle qui irait clarifié les choses à ce sujet. Surtout que la potion que lui avait fait boire l’infirmière faisait des merveilles, elle n’avait plus aucune trace visible de sa rencontre de la Forêt Interdite… quand à la trace qui marquerait maintenant sa vie… Machinalement, Emilie remonta ses gants, geste qui pouvait sembler anodin pour la Princesse des Poufsouffle qu’elle semblait être redevenue pour une soirée. Finalement, ses pas l’avaient amener à Roman Chance et, tout en subtilité, elle avait attirer son attention. Tomber comme un cheveu sur la soupe ? Ca ne la dérangeait pas, et puis, le petit couple d’un soir n’avait pas l’air de véritablement lui en tenir rigueur… Elle ne s’était pas attendu à moins… de Roman en tout cas.

Amusée, la jeune fille avait jouer sur le costume du jeune homme pour l’abordé et, si elle s’attendait à un trait d’humour ou à une pique de sa part, elle ne s’était certes pas attendu à celle qu’il lui servit là.


♫ Le grand amour, ma p'tite. Ça me rend presque triste de te voir seule à ce bal. Que penses-tu de Raphaël MacGraw ? ♫

Une grimace échappa presque malgré elle à Emilie alors qu’elle laissait couler son regard en direction de l’ange d’un soir… Vraiment, le costume était très mal trouver. Un frisson lui parcourut le long du dos alors qu’elle reportait son regard vers le « vieux bonhomme » en rouge.

« Le grand amour hein ? Et bien bonne chance… » Elle se tus un instant puis adressa un immense sourire. « Les MacGraw ne sont pas vraiment mon… style… et ne t’en fais pas monsieur Noël, j’aime autant que les choses soit ainsi… »

Son style… Mais quel était donc le genre d’homme à faire battre le cœur d’Emilie Connor ? Qui pouvait vraiment le savoir ? Si elle avait eut des relations, elle s’était en tout cas bien garder de le faire savoir… Surtout avec Alex dans les parages… enfin, maintenant, c’était une autre histoire… Surtout que maintenant, elle s’était découverte une attirance assez… particulière… Une attirance qui attirerait sûrement les foudres de papa Connor… Bref ! En attendant la blonde n’avait pas de cavalier ce soir là. Enfin être là seule ne dérangeait pas plus que ça la jeune poufsouffle, elle pouvait ainsi faire croire qu’elle avait été trop difficile dans le choix de son cavalier. Après tout, Emilie Connor n’était pas n’importe qui, elle était une Sang Pure !

Ce fut la voix d’Ellie Caroll qui la ramena à la réalité, apparemment, elle était la cavalière de Roman. A cette pensée, un éclat amusé passa dans le regard de la petite blondinette mais elle se garda bien de faire le moindre commentaire. Toujours est il que la rouge et or l’avait complimenté sur son costume. Emilie la regarda un instant avant de forcer un sourire qui aurait pus sembler honnête et d’esquisser une légère révérence à l’attention de l’autre fille.


« Merci Ellie, le tiens est… original… »

En plein milieu de sa phrase, une pensée lui était passée par la tête. Ellie était le petit chaperon rouge et, ce petit chaperon rouge ne se rendait pas compte de la proximité du grand méchant loup-(garou) que la blonde était devenue. Un sourire amusé s’inscrivit sur ses lèvres alors qu’elle jeta imperceptiblement un regard au gardien involontaire de ses plus lourds secrets…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bal d'Hiver [Event]   Ven 18 Jan - 14:21


A little of my American Spirit

Felix et Lize marchaient tranquillement, ils n'avaient pas l'intention de se presser, les deux amis rigolaient ensemble, en s'imaginant qu'ils étaient dans le rôle et en se faisant des petites blagues. Felix et Lize finirent par arriver devant la grande salle, enfin juste à côté car Felix ne voulait pas qu'on le voit avant l'heure. Son petit frère Jeremy, qui était déguisé en Napoléon Bonaparte, l'Empereur Français du XIXème siècle, l'attendait avec en sa possession une grosse valise, en la voyant Felix exprima un petit sourire de satisfaction. Pourquoi était-il content en la voyant? Tout simplement parce qu'à l'intérieur il y avait un petit investissement. Bon ça lui avait coûté pas mal mais heureusement il avait acheté ça à New York, et là bas on fait des affaires, beaucoup d'affaires. A l'intérieur il y avait de quoi se faire largement remarquer, de quoi faire un boucan pas possible.

"Tu n'a pas eu de problème à l'amener?"
demanda Felix à son frère.

"J'ai du utiliser un sort de lévitation, ta valise elle pèse des tonnes. Combien t'en a prit?"
se plaint Jeremy.

"Un bon paquet. Normalement j'ai réglé le timing, tu aura juste à prononcer la formule pour que ça parte."lui dit Felix en lui faisant un joli sourire.

"Tu compte vraiment le faire?"demanda Jeremy à Felix.

"Vu le prix que j'ai payé il vaut mieux. Et puis même ça on va se marrer."
dit Felix très content de son coup.

Il tourna la tête vers Elize, son american girl et vit que quelque chose n'allait pas. Elle semblait souriante, Felix pensa qu'elle devait avoir le trac et qu'elle hésitait. Du coup il dû la re-booster. Et pourtant pendant la petite répétition et tandis qu'ils marchaient tout semblait bien aller.


"Ça va Lize? Oublie pas que c'est pour s'amuser, c'est pas sérieux hein. On va pas leur présenter une pièce non plus."dit Felix pour tenter de la rassurer.

"Oui, mais toi tu as tellement de facilité pour ce genre de chose. Moi je sais pas quoi faire. Et puis bon, si ça peut te faire plaisir."
dit Elize en lui souriant.

"Ne t'en fais pas, tu va voir ça va être facile. Faut le faire sans penser à rien. Comment tu crois que je fais pour faire n'importe quoi sans qu'il m'arrive jamais rien. Bon à part le fait que des fois on est envie de m’assassiner mais ça on s'en fou."


Décidément l’insouciance de Felix battait des records, mais au moins ça réussit à remotiver Lize pour le faire.

"Je suis prête."


Felix était satisfait, Lize avait retrouvé son enthousiasme du début puis il sortit sa baguette, il prononça une formule en pointant la baguette vers sa gorge et Elize fit de même vers la sienne. En fait il s'agissait d'un sort qui permettait à la personne de parler (dans ce cas de chanter) comme si elle était à elle seule plusieurs personnes. En fait ça donnait une sorte de chant de corale, tout en gardant la voix originelle. Sort très intéressant pour ce que comptait faire Felix. Il fit un signe à son frère pour lui dire qu'il pouvait commencer, car si il se mettait à parler on risquait de l'entendre.

Felix regarda son frère, Elize puis se mit en position avec cette dernière pour entrer dans la Grande Salle, tout le monde où presque devait d'y trouver. Elize allait rentrer avant lui, le spectacle allait pouvoir commencer. Felix était plutôt fier de lui sur ce coup, il avait eut l'idée justement à New York, en voyant ce qu'il avait acheté, il l'avait commandé et ça avait été expédié des Etats-Unis jusqu'à chez lui. Puis il faut dire qu'il a eut du mal à faire rentrer tout cela dans Poudlard sans se faire remarquer. Ce qu'on lui dira ensuite? Il s'en fichait, il voulait s'amuser et ça allait sans doute plaire aux autres, les divertir. Ce qu'on lui dira ensuite, encore une fois il s'en moquait.


Une musique lancée par son frère, la musique que Felix avait choisit car elle allait bien avec son déguisement, son personnage et surtpout parce que ça bougeait tout de même un peu. Les personnes dans la Grande Salle pouvait l'entendre qui commençait...
Spoiler:
 

Dès que la musique commença à être lancée Felix regarda Elize en American Girl, ça allait être génial. Cette dernière entra la première avec une allure splendide. Et par la même occasion le frère de Felix prononça la formule sur ce qu'il y avait dans la valise. Des feux d'artifice en sortirent pénétrèrent à l'entrée de la grande salle, il y eut un joli boucan, qui brillait de mille feu, puis des personnages se formèrent par ces même feu d'artifice. Il y avait 8, American Girls "habillée" si l'on peut dire comme Lize, 4 de chaque côté, elles avaient l'air réelles mais en fait il y avait plein de petite explosion de feu d'artifice magiques et elles semblaient marcher pour se placer tout en bougeant comme si elles dansaient. Ensuite 6 feu d’artifices magiques formant des hommes "habillés" en noirs, version costume de soirée explosèrent également, ces derniers étaient en retrait.

♫Qui par sa force, son courage sauvera l'Amérique!♫


Lize commença à chanter tout en bougeant ses jambes et en haussant les bras. Les personnages scintillant et éclatant donnés par les feu d'artifice, du moins les américan girls se mirent à faire la même chose, une jambe levée à droite, une autre à gauche et ainsi de suite.


♫Qui pour le bien mènera une lutte héroïque!"♫


Tandis qu'elle continuait à chanter, les Américains Girls se déplaçaient de manière élégante, et de temps à autre des minis feu d'artifices sortaient pour aller exploser vers le plafond de la grande salle.


♫Qui chaque jour défendra le rêve américain! Portant bien haut le drapeau du peuple américain! De Washington à L.A! C'est le porte bannière-étoilée!♫

Il y eut plein de mouvement de la part des feu d'artifice "american girl" et Felix se faisait toujours attendre, car qui d'autre que lui pouvait avoir organisé ça? Tout le monde savait bien qu'il était à moitié américain et fier de l'être, il n'y avait que lui en plus pour faire ce genre de choses.
Pendant que Lize chantait de nouveaux feu d'artifice (normaux ou presque) arrivèrent en masse, explosant, formant le drapeau américain comme si il flottait dans les airs, écrivant des "NY", "Miami" ou encore "LA" un peu partout. Il y avait de toutes les couleurs.

C'est alors que Felix, déguisé en Oncle Sam, et impossible à reconnaitre tant il c'était appliqué, entra à son tour, il se mit à faire quelques pas de danse et fit mine de saluer des "américains" et commença à chanter en coeur avec Lize.


♪Elle nous menace cette guerre qu'il faut gagner demain!♪
♫Elle nous menace cette guerre qu'il faut gagner demain!♫

Felix se mit à faire une sorte de numéro de claquette, il faut dire qu'il y prenait son pied, non non pas de jeu de mot foireux. En tout cas ça lui faisait vachement plaisir de faire ça, et puis c'est pas tout les jours qu'on se prenait pour l'Oncle Sam!

♪Qui donc prendra ces fous qui marchent au pas de l'oie dans Berlin!♪

♪Qui entendra cette appel pour l'Amérique! Qui, échec ou gloire, porte l'espoir de l'Amérique? Qui vient prouver qu'on peut gagner?♪

♪C'est le porte bannière étoilée!♪
♫C'est le porte bannière étoilée!♫

Pendant qu'il n'y avait plus de paroles mais juste de la musique, Felix attrapa Lize, la fit tourner, la souleva et tout les deux enchainèrent un bon nombre de pas de danse, sourire aux lèvres. Enfin ils finirent par jouer avec leurs bâtons, les envoyèrent dans l'air et les rattrapèrent tranquillement. Pendant ce temps un grand feu d'artifice ayant prit la forme d'un aigle, l'aigle américain, traversa tel un oiseau la Grande Salle, laissant derrière lui une poudre dorée.

♪Toujours fidèle et valeureux!♪

♫...Cet homme est vraiment le meilleur!♫

Les feu d'artifice en forme "d'american girl" recommencèrent à bouger, elle balançaient leurs bras, puis tournèrent sur elles même, oui bon des feu d'artifice qui tournent quoi, vous avez compris. Par la même occasions d'autres feu d'artifices particulier éclatèrent dans la salle, de couleur bleu, rouge et blanc, ces derniers une fois éclatés laissaient place à des plus petits qui éclateient d'autres couleurs, orange, vert et argent, puis ces derniers éclataient encore en plus petit de couleur or, violet et rose. Une fois que ceux-ci avaient aussi éclatés, et bien il y avait comme des cendres qui tombaient avant de disparaitre comme si elles n'avaient jamais existés.

♪Plein de force il est prêt à défendre...♪

♪Le rouge, blanc et bleu!♪

♫Le rouge, blanc et bleu!♫


Au même instant, le frère de Felix, toujours bien caché car il ne voulait pas qu'on voit que c'était lui qui aidait Felix à faire tout ça, envoya 3 petites boules au sol qui explosèrent faisant sortir des confettis rouge, blancs et bleus. Et ce tandis qu'une deuxième fois un feu d'artifice explosa pour former un arc de ces même couleurs. En repensant à la somme qu'il avait dépensé pour tout ça, Felix avait un léger pincement mais ça en valait largement la peine et il ne regrettait rien. En tout cas cette fois-ci il fit un petit numéro, imitant une marche de soldat un peu caricaturale d'ailleurs, tout en ayant un mouvement rapide et dynamique de bras.

♪Qui mettra l'axe ennemi à sac, futé comme un renard?♪
♫Avec nos ailes qui se déploient...♫


Felix avait également trouvé un feu d'artifice assez marrant, d'ailleurs ça devait être le moment. A ce moment là quand l'un d'eux explosa il y eu une image qui bougeait formant une botte qui dennait un coup de pied sur "l'arrière-train" d'une personne.
Quoi? Oui l'image n'avait rien à voir, mais Felix aimait bien les chose décalées de son thème en général, quoi que ça n'était pas tout à fait déclaé vu les paroles précédentes.


♪Qui fera peur à Adolf et le jettera au placard?♪

♫Il sait pourquoi l'on se bat...♫


La aussi une petite image sympatique sortit d'un feu d'artifice, il s'agissait d'une personne avec un visage fort peu sympatique et brandissant le poigt en l'air, se prenant les pieds dans le drapeau américain. Felix pensait que le message dissimulé par le sorcier qui le lui avait vendu était que l'amérique arrêtait ses ennemis. Mais lui le message en fait il s'en fichait un peu.

♪Qui est ce géant qui dormait, qui le réveillera?♪

♪Ce ne peut être que le Captain America!♪

♫Ce ne peut être que le Captain America!♫

Felix attrappa son bâton, bon on pouvait aussi dire que ça lui servait de canne, bien que l'Oncle Sam n'en ai pas, puis pointa un peu tout le monde avec, avant de reprendre son rythme. Jusque là il n'avait pas trop porté attention aux déguisements dans la salle, enfin si il avait vu deux, trois choses mais n'avait pas reconnu personne pour le moment, il était bien trop occupé.

♫Qui vaincra l'ennemi juré, chassant les Bosh à jamais!♫
♪Qui vaincra l'ennemi juré, chassant les Bosh à jamais!♪


♫C'est le porte bannière étoilée!♫
♪C'est le porte bannière étoilée!♪


Lorsque le bouquet final arriva, un déluge de feu d'artifice éclata, mais également tout les personnages formés par ces derniers (à savoir les "américans girls" et les hommes en costumes noirs) et on n'arrivait plus à voir Felix et Elize tellement il y avait de choses qui les cachaient. La musique s'arrêta, un dernier feu d'artifice explosa montrant la célèbre affiche de l'Oncle Sam avec écrit "I want you!". Et tandis que le visage et les reste se dissipait, un nouveau "I want you!" s'afficha avant que l'on puisse de nouveau apercevoir Felix et Elize. Ce dernier avait prit la fameuse pose, en tant qu'Oncle Sam, et Elize en tant qu'American Girl, s'appuyait simplement sur lui et faisait un clin d’œil.

Enfin, le petit show était fini, Felix était vraiment mais alors vraiment très content de lui, et l'on pouvait apercevoir un grand sourire en signe de satisfaction sur son visage, enfin à travers sa petite barbe blanche. Il espérait que les gens aient également appréciés cette entrée surprise, bien qu'en fait ça ne lui ferait ni chaud ni froid si ils n'avaient pas appréciés la démesure qu'il avait mise juste pour faire une entrée spectaculaire. Il sortit sa baguette annula le sort et retrouva sa voix normale, Elize fit de même puis Fellix la regarda et lui glissa à l'oreille.

"Alors, tu vois que c'était facile."

Cette dernière avait bien envie de rire à cela, car non ça n'avait pas du tout été facile, surtout pour elle et Felix le sentait bien, il lui fit un grand sourire avant de lui dire en lui tendant son bras.

"Si Miss America veut bien venir avec le vieil Oncle Sam..."

fiche par holliday, sur bazzart ou artsoul. Reproduction complète ou partielle interdite
Revenir en haut Aller en bas
Kian Aki Ibuki

avatar

Messages : 29

MessageSujet: Re: Bal d'Hiver [Event]   Mar 29 Jan - 22:32

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Et le voilà enfin! Bon comment expliquer qu'il arrive à cette fête, ce bal aussi tard? Laissez lui une chance! Il n'avait pas l'habitude de se vêtir de la sorte et une fois qu'il avait mit son costume il c'était longuement observer dans la glace avant de daigner descendre de la tour des Gryffondor. '' J'ai l'air stupide...'' En effet, malgré la classe que pouvait sans doute lui donner ce costume le jeune homme trouvait qu'il ne lui allait pas du tout et que ça reflétait mal son identité. L'espace d'un instant il avait penser venir en tenu d'Adam, ça aurait au moins eu le mérite de plaire aux filles! À cette simple pensé un immense sourire illumina son visage, c'était un tout autre costume qu'il portait.

Quand le jeune homme fut arrivé à la grande salle, il en avait fait un rapide coup d'oeil pour voir s'il n'y trouverait pas de ses amis. Bien sûr comme la plupart du temps il pensait à une personne en particulier, Cybelle. Cherchant ça et là cette personne qui était très importante pour lui, le regard d'Aki s'arrêta d'abord sur Ellie Caroll qu'il voyait un peu plus loin. Cette fille qui chantait dans le groupe et jouait en plus de la guitare, il la connaissait assez bien pensait-il, mais cherchant toujours Cybelle des yeux, il ne lui avait fait qu'un bref sourire en se rapprochant un peu d'elle .

-Il est chouette ton costume dit donc Ellie!

À vrai dire, il n'avait pas réellement observer ce qu'elle portait, cherchant encore assez attentivement l'autre chanteuse du groupe. Quand finalement il l’aperçu, il la fixa un long moment, puis observant autour d'elle, il vit qu'elle n'était pas seule, du coup il n'avait plus réellement envie d'aller la voir... Il détourna le regard et fit comme s'il ne l'avait pas vu.

Il faut bien admettre qu'Aki n'avait même pas envie de venir à ce bal au départ, mais comme son groupe aller y jouer un peu plus tard, il n'Avait pas vraiment le choix.

Quoi qu'il en soit, quand il eut vue Cybelle avec ce Caleb, l'amnésique... Il s'était sentie mal alaise et avait soudainement envie de partir. Et si à la place il décidait de poser un geste? Sans trop observer Cybelle, pour éviter que leur regard se croise et qu'elle lise dans ses yeux ce qu'il voulait faire, il se rapprocha d'eux. Bon aller jusqu'ici il ne semblait rien faire de plus que bavarder et puis Aki allait-il laisser les choses tourner autrement où avait-il du courage ce garçon? Arrivé un peu plus prêt d'eux il se mit presque à regretter que son sabre ne soit pas réellement tranchant! Prenant quelques secondes pour se calmer un peu avant de franchir les dernier pas qui les séparaient, le jeune japonais prit une bonne respiration et alla se planter pile devant Caleb face à Cybelle, comme s'il n'avait pas vue l'autre garçon.

- Bonsoir Belle, super ton costume! Mulan je me trompe?

Étant lui-même moldue les personnage de ce monde lui semblait plus familier que la plupart des gens ici présents. Il faut aussi admettre que la fille de son frère venait tout juste d'avoir un an et aller savoir pourquoi il lui faisait toujours écouter des truc de princesses, même si elle n'y comprenait strictement rien vue son jeune âge... Aki avait toujours du mal à comprendre pourquoi son grand frère avait fait un enfant si tôt, car ce dernier avait tout de même seulement 3 ans de plus qu'Aki. Mais tout cela c'était une autre histoire.

Le jeune homme resta donc ainsi debout entre les deux, avant de faire mine de comprendre qu'il y avait quelqu'un derrière lui, il se tassa alors d'un pas pour le laisser passer, allant à gauche de Cybelle.

-Désolé vieux j'avait pas remarqué que tu était là...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bal d'Hiver [Event]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bal d'Hiver [Event]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» event coupe du monde la semaine prochaine
» Le nouveau thème d'hiver !
» Design - Hiver 2011 | IMPORTANT |
» Le parfum des roses d'hiver

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts imperium :: Ecole Poudlard :: « Rez de chaussée » :: La grande salle-