AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 mon coeur est occupé, ma tête est trouée, mes yeux fatigués, mais mes oreilles ♣ FEAT CYBELLE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Caleb A. Jackson

avatar

Messages : 247

MessageSujet: mon coeur est occupé, ma tête est trouée, mes yeux fatigués, mais mes oreilles ♣ FEAT CYBELLE   Sam 22 Sep - 22:42

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Il y a des journées comme ça, on se dit, on aurait mieux fait de rester couché. Mais voilà, on se trouve être un élève, on est dans une année importante, on a déjà assez d'absences et les professeurs n'hésiteraient pas à punir, il en était certain. Surtout ceux qui se souviennent de l'ancien Caleb.
L'ancien Caleb... Il ne se serait pas réveillé avec un aussi laid mal de crâne. La nuit avait été affreuse. Le Serpentard s'était réveillé toutes les deux heures. Déjà qu'il avait été difficile de dormir après avoir vu Emily se faire draguer par un kéké de Gryffondor... L'image le fit grimacer. Mais en plus, il avait fallu que ses rêves soient épuisants émotionnellement. Les souvenirs commençaient à vouloir refaire surface et il doutait de sa motivation à les récupérer. La nuit n'est pas le moment idéal pour se remettre en question sur ce point, il en était maintenant certain. Malheureusement, sa nuit était déjà bel et bien perdue.

Les cernes un peu creusés et la tête dans la gorge d'un dragon, il s'est trainé en cours. Et « trainé » est bien le bon mot. Le vacarme alentours rougissaient ses yeux et sa tête pesait aussi lourd que si elle avait triplé de volume. Mais en passant l'antre des cachots, il comprit hélas que ce n'était pas le cas : il aurait eu une excuse pour ne pas aller en potions !

xxx ; « Tu as une mine épouvantaaaaaaable Caleb ! »

Caleb la regarda si cyniquement qu'il ne fut même pas obligé de lui répondre pour qu'elle comprenne qu'elle venait de lui crever les tympans. Il fallait qu'elle débarque ce jour-là pour l'épuiser avec son énergie insupportable. Le pire chez cette fille, c'est que Caleb se souvenait l'avoir fréquenté en tant qu'amie dans le passé maintenant. Il ne comprenait pas comment il avait seulement fait. Sûrement qu'elle avait flatté son égo avec son comportement de groupie. Mais seule Emily avait une espèce d'intérêt dans ce vieux cachot insalubre. Seule lumière, qui n'éclairait pas ses yeux pour lui filer le mal de crâne, non, mais qui lui réchauffait le coeur et animait ses lèvres avec des sourires. Elle était la magie a elle toute seule.
Il souriait enfin. Et malheureusement, l'idiote casse-oreilles le prit pour elle et s'agrippa furieusement à son bras en gloussant. Le Serpentard mit un temps bien trop long à réagir et ne put que regarder, la bouche grande ouverte, Emily qui se retourna vers eux, visiblement alertée (et agacée) par le bruit. Son regard fit l'aller-retour entre le sorcier et la femme avant de se rediriger sur le tableau avec une indifférence qui acheva Caleb.
Le Jackson regarda sombrement la fille à son bras... il avait soudain de très violentes envies.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

CALEB ; « Ma patience est de très courte durée aujourd'hui. Alors quel que soit ton nom, car oui, je ne m'en souviens pas, tu vas me laisser respirer. On étouffe déjà assez dans les cachots sans que tu me prives de mon air. Tu n'as pas vu que j'étais sur le point d'exploser ou on t'a juste payé pour être chiante ? Ou peut-être que c'est juste de la débilité post-natale suite à une chute sur la tête, et là j'aurais peut-être pitié de toi. Mais tu vois, en attendant que tu trouves la réponse, va voir au fond de la classe si quelqu'un n'a pas besoin de colle, tu es visiblement un pot dans le genre. T'attends quoi au juste ? Mince... »

Au fil de sa tirade les yeux s'étaient posés sur eux et les bras de la jeune femme libérait progressivement celui du Serpentard. Caleb n'avait jamais été aussi agacé depuis son retour à Poudlard. Il ne se rendait même pas compte des mots qui sortaient de sa bouche mais la situation l'avait tellement exaspéré que tous les mots lui semblaient justifiés. Sûrement l'indifférence d'Emily avait été plus douloureuse qu'il ne l'avait ressenti sur le coup et si, en se souvenant du garçon de la veille, cela aurait pu sonner comme une vengeance silencieuse, il ne trouva qu'à s'emballer. Il ne regretta même pas un seul de ses mots en la voyant pleurnicher et s'en aller au fond de la salle comme il lui avait demandé - il en roula des yeux.

La seule chose qu'il trouva à regretter, c'est quand il constata qu'on le regardait encore, y comprit Emily. Il n'eut pas le courage de décrypter son air et affronta directement le jugement du Professeur qui était rentré juste au bon moment pour entendre ses paroles. Heureusement, il ne trouva rien à en dire et remercia Caleb d'avoir bien voulu se taire. L'heure sembla longue du coup et en plein milieu, il demanda à aller à l'infirmerie et encore une fois, les regards l'accompagnèrent jusqu'à la porte.
Il la claqua et soudain, ce fut un si grand soulagement. La pression se relâcha et sa tête sembla perdre quelques centimètres dans sa taille virtuelle. Il resta cinq minutes, là, à apprécier le calme et la liberté avant d'étouffer et se sauver dehors.

Oui, Caleb snobait l'infirmerie. Il n'avait aucune envie d'être enfermé, épié et surveillé, il savait aussi que fatalement, dans une pièce, il penserait trop. Alors le Parc. Histoire de se poser dans l'herbe, écouter les bruits lointains, le vent, sentir la nature. Pas de présence qui pourrait vous juger, vous agacer ou... vous détruire. Rien pour alimenter le feu de sa colère et sa frustration.
Rien. Sauf cette voix.

Il aurait dû être énervé. Agacé que son havre de paix trouvé soit perturbé par des voix encore, lui qui était si bien allongé. Mais cette voix ne fit aucunement souffrir ses tympans, ni son crâne. Il en était étrangement apaisé et même que... il appréciait oui. Le serpent se redressa et chercha d'où venait cet air. Il connaissait ce timbre, l'avait déjà entendu et quand il vit une forme au loin, il savait tout de suite que ça ne pouvait être que cette personne. Pour une fois qu'il voyait enfin la chanteuse, il fallait qu'il l'approche. Alors il ne se gêna pas et s'approcha doucement pour ne pas l'interrompre. Seulement, il était si gauche avec son mal de crâne qu'elle le repéra et s'arrêta.

CALEB ; « Non ! Ne t'arrête surtout pas, je ne voulais pas te déranger. Pour une fois qu'une voix ne me fait pas mal au crâne aujourd'hui ! »

Le vert et argent ricana doucement en s'asseyant à quelques mètres d'elle et la regarda simplement. Mais il se rendit compte que maintenant, c'était un peu tard, il l'avait interrompu dans tous les cas.

CALEB ; « Caleb Jackson. Désolé de t'avoir coupée. » il marqua une pause en s'appuyant sur ses paumes en arrière. « Je commençais à croire qu'un fantôme hantait le parc : je t'entendais chanter mais jamais te voyais. De plus, les mélomanes sont rares à Poudlard... Enfin, je parle de vrais mélomanes, pas du fils Goyle qui chante dans les douches du dortoir... »

Il élargit un sourire idiot en tendant finalement la main pour serrer celle de l'inconnue devant lui. Sans le réaliser encore, son état d'esprit avait radicalement changé. Ses oreilles, elles, savaient encore reconnaitre où se trouvait la paix et ouvrant la porte, tout le reste suivait vers cette sortie de secours.
Mille questions traversaient sa caboche, lui donnant vaguement le tournis mais il se sentait bien. La musique le passionnait assez pour oublier le reste. Enfin, oublier le reste à quelques exceptions près. Le sorcier ne savait pas trop ce qu'il espérait d'une rencontre mais il n'avait qu'une envie, entendre encore et encore de la musique mais sous la simple forme d'une voix.

Revenir en haut Aller en bas
Cybelle Luper

avatar

Messages : 476

MessageSujet: Re: mon coeur est occupé, ma tête est trouée, mes yeux fatigués, mais mes oreilles ♣ FEAT CYBELLE   Dim 23 Sep - 14:44

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Cybelle entendait de moins en moins de rumeur sur elle… Mais elle savait qu’avec l’approche du bal et son ras le bol, cela ne durerais pas. Un soupire lui échappa alors qu’elle s’adossait à la paroi de la douche. Comme toujours, elle n’avait que peu dormis, comme toujours le dortoir dormait encore et le soleil par la même occasion. La Serdaigle s’enroula dans une serviette et se rendit jusqu’aux miroirs où elle détailla un moment son reflet. Parfois, sa promesse lui donnait l’impression d’être en cage ! Et puis, il faudrait bien qu’on le sache un jour où l’autre n’est-ce pas ? Elle fixa son visage dans le miroir et s’arrangea pour que toute trace de fatigue le quitte, puis, elle entrepris de se sécher les cheveux et de s’habiller. Et oui, pas d’uniforme ! Celle qui encore un mois plus tôt était encore une élève parfaite avait bien l’intension de sécher… De toute façon, elle n’était pas trop inquiète, elle s’était suffisamment avancer dans ses nuits d’insomnie pour pouvoir faire un devoir sur n’importe quel sortilège ou même sur n’importe quel sujet à traiter dans l’année alors elle s'arrangerais.

Quand la brune quitta la salle de bain, elle était vêtu d’un simple jeans noir, sur lequel elle avait passé une jupe plissée à motif écossais et d’un simple débardeur noir surmonté d’une chemise. Ses courts cheveux bruns était simplement laissé libres. En silence, la métamorphomage retourna aux dortoirs et elle rangea ses affaires de toilette avant de descendre à la grande salle… déserte… ou presque. Il y avait bien quelques lèves tôt ou des élèves achevant des devoirs en retard à droite, à gauche. Notre jeune sorcière se contenta pour sa part de s’installée à sa place habituelle et engloutit un petit déjeuner substantiel qu’elle acheva par un thé bien chaud avant de quitter la salle maintenant bondée. En silence, elle remonta aux dortoirs et remarqua que les escaliers étaient bien calmes ce jour là… Ceridwen n’aurait pas à se bagarrer avec eux pour aller en cours… tant mieux.

Oui, sa petite sœur était à Poudlard et elle ne lui donnait pas le bon exemple mais voila un moment que Cybelle était consciente que sa benjamine l’avait en modèle, mais celle-ci lui avait clairement fait comprendre que ce n’était pas pour autant qu’elle suivrait le mauvais exemple de ses aînés. Par exemple, elle avait juré à la cadette de la famille que jamais elle ne toucherait à CA. Ca étant la drogue qui avait déjà fortement atteint leur frère aîné. Si il n’y avait pas eut ça, la Serdaigle n’aurait peut être pas mis un frein à sa consommation… Elle remplaçait maintenant les joints par de simple cigarette un cinquième du temps. Machinalement, la métisse avait répondu à l’énigme laissant l’accès à son dortoir et s’était mise à fouiller dans son coffre. Elle en tira son sac, sa veste de cuir et une écharpe… Oui, Belle était frileuse, mais elle ne l’avait jamais caché. Elle attendit que le dortoir se vide en prétendant réviser…

Encore quelques instant et la voila qui passa sa veste, enroulait son écharpe autour de son coup et passait son sac en bandoulière. Avant de quitter les dortoirs, elle s’empara de l’i-pod qui était posé près de son oreiller… Puis, elle quitta enfin les dortoirs. Sans un mot, elle dévala les marches et s’éclipsa en dehors du château. Les cours ayant commencé, elle avait préféré hâter les choses, plutôt que de prendre le risque de croiser Rusard dans les couloirs. Aussi fut elle bien soulagé quand elle mis enfin les pieds dans le parc. A partir de là, il ne lui fallu pas beaucoup plus de temps pour qu’elle installe un de ses écouteurs dans son oreille, puis, elle alluma sa musique avant de plonger ses mains dans le fond de ses poches pour les protéger du froid. La japonaise erra un moment dans le parc, plongée dans ses pensées. A quel moment avait elle commencé à chanter ? Elle ne savait pas vraiment mais elle l’avait fait tout en continuant encore et toujours sa balade dans le parc.

Après quelques temps, errance, Cybelle finit par s’asseoir tout en rassemblant ses jambes contre elle pour se tenir plus chaud. Elle se dit un instant qu’elle aurait peut être dû prendre sa cape en plus de sa veste… Enfin, il était trop tard pour ça. Et puis, cela ne l’empêchait pas de chanter… Ça faisait d’ailleurs longtemps qu’elle ne s’était pas laisser aller à chanter. C’est pour ça qu’elle aurait bien aimé que cette histoire de groupe soit enfin mise en place… Enfin, cela ne l’empêcherait pas de chanter… D’ailleurs, elle mis encore plus de cœur à l’ouvrage et fit s’élever sa voix un peu plus que précédemment tout à son chant. Du moins jusqu’à ce que quelqu’un ne vienne troubler sa solitude. Elle n’eut pas grand mal à reconnaître un des amis d’Alex et de Roman… Oui, elle avait tout de même le sens de l’observation et elle les avait aperçut ensemble plusieurs fois. Après, quand il s’agissait de son nom… Ça, elle n’en avait aucune idée. De moins jusqu’à ce qu’il ne se présente. Caleb Jackson. Cybelle n’était pas sure de déjà avoir entendu parler de lui… Enfin, ce n’était pas non plus comme si elle avait l’habitude d’écouter les rumeurs.

Sans prendre le temps d’éteindre son I-Pod, elle enleva son unique écouteur et écouta ce qu’il avait à lui dire d’autre. Il l’avait déjà entendu comme ça… Euh… soit, elle ne cherchait pas vraiment à se cacher non plus. Quand il évoqua le fils Goyle qui chantait sous la douche, la brune éclata tout simplement de rire. C’est vrai qu’il avait une vois TELLEMENT gracieuse ! Quoi qu’il en soit, il s’était présenté, il fallait bien qu’elle lui rende la politesse. C’est donc encore avec un petit sourire sur les lèvres qu’elle pris la parole.


« Cybelle Luper. Ce n’est pas grave, ça faisait déjà un moment que je chantais. Et tu as raison, nous sommes trop peu à Poudlard…S’en est presque déprimant… »

Entendez par là déprimant pour elle qui ne vivait presque plus que pour la musique… C’est bien simple si l’année suivante elle venait à avoir des résultats insuffisants pour être Auror, sa carrière serait toute tracée… A condition qu’elle parvienne à finalement le monter ce maudit groupe ! Machinalement, la jeune femme se passa une main derrière la nuque, toujours un sourire posé sur ses lèvres.

« Tu dis que tu m’as déjà entendu chanter… Tu es sur d’avoir remonter ma voix ces jours là ? Parce que, je ne me cache pas particulièrement… Enfin, du moment que me montrer ne me fait pas risquer une retenue… »

Et encore, les colles qu’elle aurait du recevoir avait été attribué à une rousse du nom de Melicen Turgal et à une blonde du nom de Sandy Payne… Merci les donc de métamorphomage. Et elle comptait bien continuer à s’en tirer de la sorte… Sauf que, bien sur, enfin, ce serait tout de même plus dur quand son secret serait dévoilé aux yeux de tous. Tant pis. Elle chassa cette pensée de son esprit pour se concentrer sur Caleb et sur la conversation qu’ils pouvaient avoir.
Revenir en haut Aller en bas
Caleb A. Jackson

avatar

Messages : 247

MessageSujet: Re: mon coeur est occupé, ma tête est trouée, mes yeux fatigués, mais mes oreilles ♣ FEAT CYBELLE   Sam 29 Sep - 23:25

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les yeux de Caleb lui faisaient encore un peu mal, les nerfs battants mais ils ne trouvèrent aucun mal à rester scotché sans gêne sur l'engin qu'avait la mélomane qu'il avait interrompu. Un objet moldu, à n'en pas douter, c'était typiquement moldu. Puis de toute façon, ne pouvant l'identifier, à moins que la Serdaigle l'ait pêché sur Mars, il n'y avait que cette explication.
Il se sentit soudain très bête ou vide. Le Serpentard se rendait compte du coup qu'il avait beau être mélomane de temps à autres, savoir exécuter de nombreux sorts, être d'une famille aisée et bien d'autres choses, il ne savait rien du monde moldu. Rien. Il était certain de n'avoir jamais réellement vu de près (et peut-être même pas de loin) un objet comme celui que la bleu et bronze tenait.

Il s'en sentait réellement bête. La moitié des élèves de Poudlard devaient être accoutumés de ce genre de choses mais lui, il n'en avait pas moindre trace de reconnaissance ou d'habitude. Il était certain que sa perte de mémoire n'avait rien à voir là-dedans d'ailleurs. Pourquoi oublierait-il cet engin et pas l'utilité de sa baguette magique ? Parce que l'un est plus naturel que l'autre ? Certes, mais d'une certaine façon, ça appuyait sa théorie. Il n'était pas habitué.
Quelles genres de choses lui échappaient encore ? Il pensa soudain à Emily. Oh, elle, elle devait très bien savoir comment utiliser cet appareil saugrenu et étrange. Elle était née-moldue après tout. Cette pensée le troubla davantage. N'avait-il jamais alors cherché à comprendre son monde dans le passé ? Il semblait bien que le Caleb de la veille était bien différent que celui de ce jour. L'ancien Caleb ne semblait pas faire le moindre effort pour se rapprocher de la belle Gordon. Pas un seul. Et celui qu'il était à présent donnerait tout ce qu'il a pour la comprendre qu'un peu plus.

C'était peut-être pour ça que finalement cet objet lui semblait plus magique que sa baguette : il allait peut-être faire ce qu'il n'avait pas faire et comprendre davantage Emy, davantage les moldus, davantage... son passé.

Caleb ne resta pas longtemps dans ses rêveries, saisissant avec ravissement entre deux conclusions le rire de son interlocutrice. Comme quoi, les performances de Goyle dans les douches pouvaient finalement faire sourire. Évidemment, cela perdait de son caractère gentil à sept heures du matin quand on attend que la salle se libère et qu'on est encore très mal réveillé. Ou quand sa mélodieuse voix vous réveille aussi, ça perd énormément de son charme comique. Non, on troque ça pour le charme suicidaire et on se ferait alors un plaisir de mettre un terme aux jours de notre cher chanteur en herbe. Caleb cessa d'y penser avant que son mal de crâne n'ait une raison de revenir au galop et se concentra sur ce que disait la Serdaigle.
Cybelle... Luper... Il connaissait ce nom, au moins Cybelle. Oh oui, il pouvait jurer l'avoir entendu plus d'une fois dans la bouche de son bon vieil Alex ! Comme d'habitude, il gardait les filles pour lui, hein... Caleb se retint de secouer la tête, hilare de sa propre blague - il ne faut pas lui en vouloir, le serpent s'amuse comme il peut.

Ils étaient bien d'accord sur le nombre de musiciens. La musique devait manquer énormément à certains élèves et il ne comprenait pas bien pourquoi il n'y avait qu'une petite chorale glauque - oui glauque, attendez, chanter l'hymne de Poudlard est la chose la plus glauque ici ! Il roula presque des yeux mais se rattrapa à la deuxième prise de parole de la jeune femme. Son sourire s'étira au fil de ce qu'elle disait et encore plus à la fin. Le sorcier aurait presque voulu lui mettre une tape d'approbation dans le dos mais n'en fit rien : il n'était pas dans un bar... Il se contenta de ricaner en hochant une fois la tête pour montrer qu'il comprenait trop bien ce qu'elle entendait par « du moment que me montrer ne me fait pas risquer une retenue ».

CALEB ; « Ravi de te connaitre Cybelle et... Je vois parfaitement ce que tu veux dire. Pour être franc, si je n'ai jamais pu découvrir le visage derrière ta voix, c'est souvent parce que j'avais le concierge ou un professeur au train... »

Il fit un sourire en coin, mi-fier mi-peu-fier en fait. Pas de quoi fanfaronner, puis, de façon très étrange, ces derniers temps, il arrivait à s'attirer les bonnes grâces de certains professeurs. Caleb ne s'interrogea pas plus sur le sujet et enchaîna sur autre chose.

CALEB ; « C'est dommage de risquer de se faire coller quand on chante aussi bien. Sauver la musique est une noble cause, en-dehors et surtout pendant les cours... Si tu veux mon avis, ceux de la chorale sont derrière tout ça. » plaisanta-t-il, lui faisant un clin d’œil comme pour faire passer ça pour un secret. « Je peux juste te poser une question... l'objet que tu utilises... c'est quoi ? C'est moldu ? Comment tu as fait pour le garder ? Au risque de paraitre débile, c'est extraordinaire... »

Les objets moldus étaient difficiles à faire tous entrer à Poudlard à sa connaissance. Ou peut-être qu'il se mêlait les pinceaux mais il trouvait ça exceptionnel quand même. Il aurait voulu pouvoir comprendre plein de choses à travers cet objet et se vanter auprès d'Emily de le connaitre... En fait, il aurait aimé même s'en servir avec elle. Mais ça, c'était autre-chose et le pauvre virait fleur bleue.
Il resta un court instant silencieux avant de recommencer à parler, curieux comme jamais.

CALEB ; « En fait, j'ai peut-être une autre question... - Dis-le-moi quand je deviens chiant, hein. - Pourquoi tu ne défies par notre vieille chorale bien glauque et monte un club ou une sorte d'équipe un peu moins poussiéreuse ? Je suis sûr que Goyle se ferait un plaisir d'apprendre la vraie musique ! Tous les Serpentards te seraient éternellement reconnaissants... Puis moi, je pourrais venir vous écouter comme un bon fan et public ! »

Il ponctua le tout d'un sourire bon en joues de gamin fier de lui et qui mériterait bien un cookie ! Oh, mais en tous les cas, il n'exagérait pas. Si Goyle chantait plus juste, ça rendrait certains matins plus supportables ! Puis Caleb lui-même pourrait souvent venir s'y relaxer et jouer du piano. Oh il se laisserait bien tenter de montrer quel bon pianiste il pouvait être, ha... Mais sa tête doublerait encore de volume - et cette fois, pas à cause du mal de crâne. Comme par réflexe, il massa sa tempe doucement pour calmer un peu le tourbillon dans sa tête.
Revenir en haut Aller en bas
Cybelle Luper

avatar

Messages : 476

MessageSujet: Re: mon coeur est occupé, ma tête est trouée, mes yeux fatigués, mais mes oreilles ♣ FEAT CYBELLE   Dim 30 Sep - 20:03

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Cybelle était venue ici pour pouvoir se détendre, elle aurait du mal prendre l’arrivée inopportune de Caleb mais loin de là, il avait su faire en sorte qu’elle apprécie ce dérangement. Ils avaient ainsi commencé à parler et le garçon l’avait même fait rire. C’est bien pour ça que la brune avait finalement couper son MP3… ses batteries comme disait parfois Lugh en riant. C’était vrai, la vraie drogue qui dirigeait la vie de notre métamorphomage, c’était la musique. Sans elle, il y avait fort à parier qu’elle deviendrait folle. C’est vrai que les matins où elle ne commençait pas sa journée avec un air de musique en tête, elle n’avait qu’une envie : se recoucher… ou se coucher tout court cela dépendant des moment. Enfin, là n’était pas la question, bien qu’ils parlaient de musique.

Soit ! Bon, elle avait éteint sa musique, temporairement en tout cas, mais c’était déjà pas mal car du coup, elle était toute à sa conversation avec le Serpentard. La jeune femme entendit alors le garçon lui expliqué pourquoi il n’était venu la trouver plus tôt. Une grimace étira les coins de sa bouche, elle comprenait mieux… Et finalement ce n’était pas plus mal car en ne venant pas à elle il lui avait à la fois épargné des ennuis, mais en plus il occupait suffisamment ses poursuivant pour qu’il ne se préoccuper pas trop de son chant. Machinalement, elle repoussa une de ses mèches de cheveux derrière une de ses oreilles avant de prendre à nouveau la parole.


« Dans ce cas là, je dois t’être reconnaissante de les avoirs occupé loin de moi ces jours là, alors merci. »

Elle lui adressa un grand sourire et rapidement elle laissa ressurgir un de ses réflexes habituellement externes à Poudlard, elle se rapprocha de lui et lui colla un court baiser sur les lèvres avant de se reculer tout en réalisant ce geste instinctif qui la fit rire malgré elle. Elle avait choper ce geste pour en faire tourné en bourrique certains dans les Blue Dragon… Bien sur, cela pouvait poser quelques problèmes de compréhension, il allait falloir qu’elle se débrouille pour que ce ne soit pas le cas ici… D’ailleurs, elle ferait mieux d’expliquer tout de suite son geste au serpent.

« Te fais pas d’idées hein ! C’est juste un… mauvais réflexe que j’ai pris avec des amis à moi. C’est simplement un remerciement. »

Elle avait toujours un sourire posé sur les lèvres. Cependant, elle espérait que cela ne poserait pas de soucis entre eux… Sinon il risquait d’y avoir des silences qui pèserait trop lourd à son goût. Si cela arrivait, et bien, elle s’éclipserait, elle n’avait vraiment plus le goût d’affronter ce qui pouvait amener des disputes ou des conflit… Pas pour le moment en tout cas. Quoi qu’il en soit, la conversation se poursuivit et Caleb lui dit qu’il serait dommage de risquer une colle. Il ajouta que, si elle voulait son avis ceux de la chorale était derrière les colles qu’elle avait faillit avoir. A nouveau, elle avait laissé échapper un petit rire. Etait ensuite advenu une question sur l’I-pod qu’elle tenait toujours en main. Elle l’avait alors tendu qu garçon pour qu’il puisse en voir l’utilité dans le même temps ou elle allait le lui indiqué.

« Ca s’appelle un Ipod, ça sert à écouter de la musique ou que tu aille. Tu peux essayer si tu veux, il suffit d’appuyer sur ce bouton là pour que la musique démarre. »

Elle le laissa tester ou non l’engin, comme il le souhaiterait. Son baladeur démarrerait sur My medicine, c’était la musique qu’elle écoutait en boucle depuis quelques jours. Elle continuait de répondre à ses questions pendants ce temps là.

« Je l’ai pas vraiment caché… Il était simplement dans ma poche. C’est pas comme si ils nous fouillaient non plus. »

Elle haussa les épaules avec une certaine nonchalance Il lui avait ensuite demander pourquoi elle ne défiait pas la chorale en montant un autre groupe. La métamorphomage changea de pieds d’appui. Apparemment, ses recherches n’avaient pas tant fait parler d’elles que ça. Il allait falloir qu’elle trouve un autre moyen de faire passer son messages, comme ça, elle finirait peut être enfin par trouver ceux qu’elle cherchait.

« J’ai fait publier une annonce dans le journal pour essayer de trouver d’autres musicien et monter un groupe… Mais pour le moment, il n’y a qu’une personne qui m’a donné un retour à ce sujet… Je commence à me demander si on lit vraiment cette feuille de choux. » Elle soupira et s’étira un moment avant de reprendre. « J’espère quand même que d’autres personnes seront intéressé qu’on puisse enfin avoir de la vraie musique à Poudlard ! »

Elle continuait donc à discuter comme si de rien était, sans vraiment se soucier du temps qui passait.
Revenir en haut Aller en bas
Caleb A. Jackson

avatar

Messages : 247

MessageSujet: Re: mon coeur est occupé, ma tête est trouée, mes yeux fatigués, mais mes oreilles ♣ FEAT CYBELLE   Sam 20 Oct - 18:01

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Oh damn, what did I even do?

Caleb se vantait parfois d'être fin observateur. En alliant quelques faits avec d'autres, il pouvait récolter suffisamment d'informations pour en savoir un peu sur un parfait inconnu. Bon, il ne fallait pas être Sherlock Holmes pour déduire que Cybelle Luper était une mélomane confirmée. Mais il pouvait conclure qu'elle passait un certain temps dans le monde non-sorcier ou avait alors un intérêt vif pour les choses moldues grâce au petit objet qu'elle tenait entre ses mains. Elle avait un petit côté rebelle qui n'avait encore rien de méchant selon lui. Elle fumait probablement, à voir une légère couleur teintée à son majeur et son index aussi, sur le côté. Très légère teinte oui, probablement qu'elle partirait très vite si elle ne reprenait pas la manie du petit cylindre sous les jours suivants.

Il sourit avec la phrase et les remerciements que la Serdaigle lui adressait. Cela se confirmait : il était en présence d'une petite rebelle. Par contre, il ne vit pas venir un seul instant le baiser qu'elle lui posa sur les lèvres furtivement. Ha ! Ça, ça allait être drôle à analyser ! Il resta un instant sans comprendre à cligner des yeux, les sourcils un peu froncés. Il allait ouvrir la bouche pour faire une blague dans laquelle il glisserait une question mais elle le doubla à la tâche. Un mauvais réflexe hein ? Avec des amis à elle ?

CALEB ; « Un remerciement ? Eh bien, je t'en prie... Tu ne m'en voudras pas de ne pas te retourner la politesse, quand je dis de rien moi, j'accompagne plutôt ça d'une grosse tape dans le dos... »

Il se gratta le dessus de la tête avec un sourire ironique sur les lèvres. Mais tu dois avoir quelques soucis de confusion avec d'autres garçons ou leurs copines, non ? pensa-t-il les yeux tous ronds.

CALEB ; « Alors c'est comme ça que tu te fais de nouveaux fans et de la pub hein ? »

Il tira la langue pour montrer qu'il plaisantait mais ne s'éternisa pas plus sur le sujet et eut l'immense privilège - oui parce que c'en était un pour lui, carrément - de pouvoir approcher encore plus l'objet de sa curiosité. Un I-Pod hein ? Il écouta avec grande attention ce qu'elle lui racontait, comme si un professeur allait finalement l'interroger la semaine suivante sur le sujet.
Le Serpentard leva les yeux vers elle et ouvrit les yeux un peu plus grand, la regardant comme si le Père Noël venait de lui dire "tu peux monter sur mon traîneau, gamin !"

CALEB ; « Vraiment ? Je peux essayer ? Merci... »

Le Jackson observait le fin objet et suivait les instructions de Cybelle avant d'entendre d'un coup quelque-chose au bout d'un long fil. Ses yeux en grossirent un peu avant qu'il ne se mette à en rire bêtement. Il souffla un énième "extraordinaire" alors que son interlocutrice poursuivait son histoire.
Il est vrai qu'ils ne surveillaient pas de façon très active ce que les élèves ramenaient dans leurs valises. Sinon, il y aurait eu moins de tristes histoires dans le grand livre "L'histoire de Poudlard". Ne vous méprenez pas, Caleb ne l'avait jamais fini. Il se souvenait seulement en avoir lu les histoires les plus farfelues, sordides ou impressionnantes. Vous savez, ce qu'il en avait à faire que les fondateurs de l'école se tracassait en buvant leur jus de citrouille... Il hocha la tête, lui accordant donc ce point volontiers, toujours curieux face à cet objet : et on disait que les moldus n'étaient pas capable de magie. Pourtant, cet objet ne dépendait d'aucune radio locale semblait-il et fonctionnait sans alimentation particulière. C'était tout simplement bien plus magique que ce qu'il connaissait - probablement parce qu'il ne connaissait rien de tout ça justement... et en crevait maintenant d'envie.

CALEB ; « Je me demande combien encore de choses de ce genre ont les moldus... »

Marmonna-t-il avant de sortir de sa grande réflexion. A force, il allait tourner un peu Arthur Weasley - la "légende" disait qu'il adorait les moldus et étaient fascinés par tout ce qui les concernait. Un homme en avance sur son temps, sans le moindre doute oui !
« J’ai fait publier une annonce dans le journal pour essayer de trouver d’autres musicien et monter un groupe… Mais pour le moment, il n’y a qu’une personne qui m’a donné un retour à ce sujet… Je commence à me demander si on lit vraiment cette feuille de choux. » Il fit une petite moue en entendant ça. Cela lui semblait bizarre. Poudlard ne manquait pas de têtes enflées qui avaient qu'une envie : faire leur diva et se faire remarquer coûte que coûte. Cela semblait une occasion en or. Cela dit, comme Caleb l'avait pointé du doigt plus tôt, les vrais mélomanes ici se faisaient très rares. La plupart d'entre eux devaient être trop dans leur monde pour seulement lire intégralement le journal ou trop timide ?

CALEB ; « Hm... Ça me semble plutôt bizarre. Personnellement, j'ai lu le journal de l'école et maintenant que je m'en souviens, c'est vrai que j'ai vu l'annonce. Je n'avais pas fait le lien... Après, les mélomanes doivent bien se cacher ou être de grands timides. Je pense qu'il faudrait plutôt jouer la carte du dénicheur de talent. Ce que j'entends par là ? Eh bien faire un petit truc musical, laisser tout le monde se lâcher et voir ceux qui ont du talent. Parle de bières et ce sera dans la poche. »

Il étira les lèvres pour ricaner un peu plus visiblement.

CALEB ; « J'en parlerai un peu autour de moi si tu veux, vous avez besoin de quoi ? Pas d'un public, ça c'est déjà fait... ni d'un chasseur d'ennuis, je remplis déjà le rôle depuis un moment... »

Il accentua sa phrase d'un clin d’œil complice et rit un peu sous cape. Cette histoire le surexcitait. Toutes ces idées de regroupement d'élèves... C'était passionnant. Ça avait un truc underground, bon pas vraiment, mais il avait un donc pour rendre les choses underground en fait. La Serdaigle avait justement intérêt à se méfier de ça mais il ne ferait aucun mal à son projet, bien au contraire. Il aimerait trop voir la tête de la chorale à côté d'un vrai groupe...
Revenir en haut Aller en bas
Cybelle Luper

avatar

Messages : 476

MessageSujet: Re: mon coeur est occupé, ma tête est trouée, mes yeux fatigués, mais mes oreilles ♣ FEAT CYBELLE   Jeu 25 Oct - 15:40

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Cybelle avait agit sous le coup d’une impulsion, cela lui arrivait de plus en plus souvent ces derniers temps, il allait falloir qu’elle songe sérieusement à se reprendre. Quoi qu’il en soit, elle s’était empresser de se justifier auprès de lui afin qu’il ne se fasse pas de fausses idées. C’est vrai qu’ici, il n’y aurait qu’avec Ceridwen où Kian pour comprendre son genre de réaction sans erreur. Machinalement, elle repoussa une de ses mèches sombre derrière son oreille afin qu’elle ne devienne pas le jeu du vent. A la première réplique du garçon, elle se dit qu’elle avait réussit à établir une gêne dans la discussion et elle s’en fit le reproche, pour une fois qu’on parlait tranquillement avec elle depuis son changement, et ce sans songer à analyser ce dernier… Quoi qu’il en soit, Caleb tenta de glisser une pointe d’humour à laquelle la métamorphomage répondit par un simple haussement d’épaules. Qu’y avait il à ajouter de plus de toute façon ? Puis, le serpent prétendit que c’était comme ça qu’elle se faisait de la pub où des fans, ce qui la fit tout simplement éclater de rire.

« En fait, ceux qui on ce genre de traitement sont déjà des fans, où alors des proches des Blue Dragon. »

L’idée qu’il ne savait qu’il était les Blue Dragon ne lui passa même pas par la tête pour le coup. Mais si il ne connaissait pas c’était normal, son groupe était majoritairement moldu et ne cherchait pas vraiment à se faire connaître, ils jouaient simplement pour le plaisir de jouer et d’avoir un public.

Le garçon s’émerveilla ensuite de pouvoir utiliser l’I-Pop de la jeune fille. Pourquoi lui aurait elle dit non de toute façon ? Alors qu’il essayait l’outil, elle l’entendit souffler un « extraordinaire » et faillit éclater de rire car pour elle, cela faisait partit de son quotidien, cependant elle se rappelait de ses premières incursions dans le monde magique et de l’émerveillement qu’elle avait ressentit et montrer alors. Il s’agissait de la même chose… et cela l’attristait encore plus de l’immense difficulté que pouvaient avoir moldus et sorciers à coexister… Le mélange de la magie et de la technologie serait tellement merveilleux selon elle. Alors qu’elle se plongeait dans sa rêverie idéale, son regard passa aux yeux noisette.

Puis, elle l’entendit à nouveau parler et un sourire étira ses lèvres. Il voulait en savoir plus sur la technologie moldue ? Pourquoi pas après tout. Si son frère arrivait à lui faire parvenir alcool et cigarettes, il devrait pouvoir lui filer un coup de main pour ça… Même si elle serait encore probablement de corvée de rangement de son capharnaüm de chambre quand elle rentrerait de Poudlard. Un sourire amusé au coin des lèvres elle lâcha donc innocemment :


« Le monde moldu regorge de petites choses comme ça, ainsi que d’autre au fonctionnement beaucoup plus compliqué, si tu veux, je pourrais peut être t’apprendre à quoi servent quelques unes de ces choses et comment elles fonctionnent. »

Et voila qu’elle embrayait sur sa deuxième passion. Elle avait toujours aimé découvrir de nouvelles choses et c’était donc un plaisir d’apprendre aux autres ce qu’elle savait et pas eux… Même si certaine fois ce registre pouvait être étonnement complet. Soit, la conversation dévia à nouveau pour en revenir à l’idée du groupe qu’elle voulait monter à Poudlard. L’aiglonne évoqua donc l’annonce qu’elle avait fait publier dans le journal, ce a quoi le Serpentard lui répondit que c’était Etrange mais que les mélomanes devaient être dans leur monde où trop timide. Elle grimaça malgré elle. Si la première catégorie pouvait sans peine correspondre à ses attentes, la seconde ce n’était pas du tout ça. Un timide dans un groupe ? Il ne fallait pas être timide quand on étant dans un groupe, sinon autant laisser tomber tout de suite !

Inspirant profondément, elle fit de son mieux pour apaiser son irritation et conserver le calme apparent qu’elle avait jusque là. La seconde étape fut de véritablement recouvrer ce calme, il fallut pour ça quelques autres inspirations profondes. Une fois à nouveau calme, elle pris la peine de réfléchir à la proposition de Caleb, ce pourrait être une bonne idée… Elle pourrait faire ça à Pré-au-lard… pour les plus âgés d’entre eux… Pour proposer au plus jeune elle ne voyait pas vraiment d’autres idées que le journal ou le bouche à oreilles… A moins bien sur qu’ils n’aient le courage de faire le mur… La voix du garçon la tira à nouveau de sa réflexion. Il lui disait qu’il en parlerait autour de lui et lui demanda ce dont elles avaient besoin avant de lancer une pointe d’humour qui, si elle ne la fit par rire cette fois, lui arracha tout de même un sourire resplendissant. A ce moment là, Cybelle commença à énumérer en comptant sur ses doigts a chaque « instrument ».


« Alors, on a déjà Ellie pour le chant et la gratte… Moi pour le chant et si nécessaire la batterie… Mais j’aimerais quand même qu’on ait un second batteur. Pour la basse je peut peut être voir avec un ami… Un seconde guitare serait peut être une bonne idée… Donc, actuellement il manque un batteur, une guitare et peut être une basse. Après, c’est le strict minimum là je pense… »

Et voilà, encore une fois la Serdaigle se laissait aller par l’engouement qu’elle avait pour tout ce qui touchait de près où de loin à la musique. Cybelle savait qu’une annonce dans un journal ne voulait rien dire pour le corps enseignant, mais elle se doutait aussi que le « club » de musique ne passerait pas si facilement… Tant pis ! Si il le fallait, elle était même prête à faire son groupe dans l’ombre et à imposer au professorat des concerts sauvages… quand le groupe aurait suffisamment de succès, ils auraient bien du mal à mettre fin à ce projet. C’était les mettre au pied du mur, oui… Ca ne ressemblait pas à la jeune femme ? Certes, mais cela montrait bien à quel point la métamorphomage était prête à tout pour mener son projet à exécution. Bref, la brunette adressa un sourire resplendissant au garçon avant de lui dire.

« Si tu arrives à nous apportez de nouveau membres je t’en serait infiniment reconnaissante ! »

Ce qui venant d’elle pouvait bien signifier qu’il pourrait alors presque tout lui demander et qu’elle ferait e son mieux pour que cela se réalise. D’ailleurs les exceptions à ce presque tout n’étaient pas nombreuses… Enfin, peut avait eut droit à ce genre de promesse et personne n’en avait encore profiter… Hum… Sauf peut être Lugh mais bon l’aîné de Cybelle ne pouvait pas vraiment compter dans ce cas, n’est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: mon coeur est occupé, ma tête est trouée, mes yeux fatigués, mais mes oreilles ♣ FEAT CYBELLE   

Revenir en haut Aller en bas
 

mon coeur est occupé, ma tête est trouée, mes yeux fatigués, mais mes oreilles ♣ FEAT CYBELLE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts imperium :: Hors du Château :: « Ou la magie continue » :: Le Parc-