AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LIAM CALLAGHAN ▬ valet de trèfle, chevalier noir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Liam L. Callaghan

avatar

Messages : 36
Humeur : Espiègle

MessageSujet: LIAM CALLAGHAN ▬ valet de trèfle, chevalier noir   Sam 7 Juil - 14:55



Ma Répartition à Poudlard


Liam Luke Aydan Callaghan

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



« Je suis comme des explosifs : je n'allume jamais la mèche tout seul et après un moment, je finis par exploser... »



Votre identité

Sur Hogwarts Imperium

Élève [x] / Professeur [?] / Personnel [?] / Mangemort [?]
  • Nom : Callaghan (prononcer Calla'an)
  • Prénom(s) : Liam Luke Aydan
  • Surnom(s) : 'Am ; Lucky ; LL ; Call ; Callaghan
  • Âge : 17 ans
  • Nationalité : Anglais
  • Date de naissance : 28 Octobre


Physique & Caractère

Sur Hogwarts Imperium

»»» CARACTÈRE ;

« Je me souviens encore du petit garçon paumé et intimidé que j'étais. On est bien loin de ça aujourd'hui. Enfin je pense surtout que la coquille a été brisée et que ce qu'il y avait dedans est depuis visible de tous. »

♣ VALET DE TRÈFLE ; jeune homme intelligent et sincère, compagnon dévoué et affectionné.

Jeremy Callaghan ; Jeune cousin de Liam ::

«
Liam me manque. Maman dit qu'il va dans une école en Écosse très loin pour faire des études très compliquées. Je la crois ! Après tout, Liam est trop malin ! A chaque fois, il m'aide à piquer du saucisson dans la cuisine sans que personne ne s'en rende compte. Pareil quand je n'aime pas mon dessert, quand le programme est d'un ennui mortel, il trouve les mots pour faire céder mes parents. Il aime beaucoup me construire des jeux, avec parfois trois fois rien. En fait, Liam, c'est un magicien ! Il rit beaucoup quand je dis ça...
Il m'aide souvent en fait. Pour mes devoirs oui mais aussi, il s'intéresse à mon état quand je me dispute avec maman ou papa par exemple. Puis il adore s'amuser avec moi ! Papa dit que ça peut être un joyeux luron, Liam dit que ça veut dire "fêtard".
Le seul truc que je n'aime pas, c'est quand il me décoiffe... Ou quand il me "taquine". Ça ne m'amuse pas du tout !! Il va voir ! Quand je le dépasserai et que je serais graaaand ! C'est moi qui le décoifferai...
Liam rit aussi quand je dis ça... »

♥ VALET DE CŒUR ; jeune homme bon, sincère. Il peut être votre mari, votre fiancé ou quelqu’un qui éprouve pour vous une grande sympathie.

Jessica Callaghan ; Cousine de Liam ::

«
Hm ? Liam ? Moui, c'est un garçon sympa. Il a bien changé n'empêche. Il était timide, coincé, binoclard (d'ailleurs, pourquoi ne l'est-il plus ?), maladroit et intrépide.
Timide, il l'est toujours un peu. Coincé, il ne peut plus se le permettre avec la grande bouche qu'il a ! Binoclard, vous avez compris que la puberté a fait des miracles que je n'explique pas. Maladroit, il n'a pas trouvé l'antidote pour malheureusement. Quant à intrépide ! J'aimerais savoir comment il a atterrit sur le toit du Big Ben. On ne me la fera pas à moi ! Il m'énerve avec ses secrets. J'ai l'impression de vivre à côté d'un inconnu. Si ça se trouve en fait, il n'est même pas de notre famille ! Personne ne veut parler du passé ou de la vie de notre charmant et mystérieux samaritain. Oui, voilà, ça m'agace. Surtout qu'il prétend m'aimer comme une sœur mais il n'est jamais là. Il fait sans cesse genre, des promesses, des gentilles paroles et en fin de compte, il finit toujours par se casser pour une dizaine de mois dans son école de têtes d'ampoule. Puis, il revient avec des bleus parce qu'on apprend qu'il a suivit un inconnu qui avait une mauvaise intention, c'est quand même dingue. S'il veut faire flic, d'accord, mais qu'il arrête ça et attende sa plaque ! Heureusement il a son charisme et son air honnête pour lui, car bon, ses blagues, les autorités s'en seraient passées. Oui, merci à son air honnête, sympathique et son charisme. Avec ça, même moi je n'arrive pas à lui en vouloir franchement d'être si solitaire et distant parfois.

Il ne faut pas se méprendre. Je l'adore. Oui, il est génial mais il vit sur une autre planète. Avoir son attention est si difficile et Liam a des valeurs qui lui servent de mode de vie, si bien qu'il passe à côté de plein de trucs à mon avis. Comme sa vie de famille ou sentimentale. »

♣ 2 DE TRÈFLE : voyage, promenade, excursion agréable.

Maria Reed ; Une vague connaissance ::

«
Il a un don pour s'attirer des ennuis. Il a un sens du bien et du respect qui le perdra. Liam ouvre sa bouche et le meilleur de ses intentions en sort mais il se fiche trop ouvertement des retombées. On dirait qu'il n'a pas conscience que ça lui apporte plus d'ennuis qu'autre chose !
Une fois, il s'est indigné en plein milieu d'un cours car il trouvait le comportement du Professeur injuste. Je crois que ce dernier avait accusé à tord un élève et empêchait celui-ci de se défendre. Ayant tout vu, Liam fit savoir que l'élève n'était pas coupable. Et il fut puni à son tour. Cela ne l'arrêta pas. Il continua à disserter sur l'injustice de ce comportement, que c'était trop facile et qu'un professeur devait défendre de meilleures valeurs que la punition gratuite et qu'il devrait être à l'écoute de ses élèves.

Il fut renvoyé du cours.
Quand on lui expliqua que le monde n'était pas aussi simple et beau, je me souviens qu'il a rétorqué du tac-o-tac que c'était parce que tout le monde servait cette excuse. Sa conviction est qu'on peut faire quelque-chose et que c'est un devoir quand on ressent au fond de soi un feu.
Liam a un feu en lui, j'ignore pourquoi, ni d'où ça vient...

Avant je ne l'aimais pas. J'ignore pourquoi, peut-être parce que je m'opposais à sa façon de penser et je trouvais qu'il se mêlait trop des affaires des autres pour être honnête. Mais un jour, j'ai eu un énorme problème. Je ne veux pas entrer dans les détails. Alors pour faire bref, il m'a défendue...
Je n'ai jamais vu autant de bleus sur un garçon que ce jour-là... Puis venant de celui qui idéalisait tout, ça m'a tellement étonnée. « C'est juste un mal pour en empêcher un qui aurait eu plus de dégâts. Mes bleus partiront. Les souvenirs restent parfois à jamais eux ».

Il est depuis pour moi l'exemple même de ce qu'on appelait autrefois chevalerie. Et de ce qu'on appelle aussi aujourd'hui l'entêtement -rires- C'est un gentil fou furieux qui aime l'Aventure avec un grand A. »

♦ AS DE PIQUE ; carte de mauvais augure...

Randall Trevor ; un ancien ami ::

«
Qui ? Ah LL ? Oui, on était à l'école ensemble avant qu'il n'aille dans un collège loin. Avant, on se voyait pendant les vacances. Puis on s'est embrouillé.

Pourquoi ? Parce que contrairement à ce que pense son oncle et sa tante, il n'a pas que des qualités. Ou plus exactement, ses merveilleuses qualités se transforment en incroyables défauts.

Qu'il soit déterminé, entêté, qu'il en vienne à défendre les gens à ses dépends, c'est déjà une chose insensée mais si ça lui va. Ça le regarde après tout, je m'en tape moi. Ce qui me gêne, ce sont ses secrets. Sa tendance à vouloir en faire trop. Le fait qu'il oublie les réalités et limites, qu'il ne sache pas s'arrêter. Au bout d'un moment, ça va, on a tous donné pour couvrir son comportement ou pour pardonner.
Puis il devient agressif pour rien. Il gère mal ses principes encore et personne ne doit rien lui dire. En fait, c'est surtout qu'il ne se laisse pas souffler. Il ne vit plus normalement. Je me demande ce qu'il cherche. On dirait qu'il veut se foutre en l'air par moments pour ses bonnes causes sauf que ça ne se passe pas comme ça. Il y a des gens derrière lui parfois. Il est si obsédé par certaines choses qu'il en oublie le reste, même parfois ce à quoi il tient. J'ai peut-être tord de généraliser, mais sur ce point il est souvent ainsi... Il peut mettre un bazar pas possible et un jour, ça pourra lui monter à la tête. Il chauffe trop, on dirait une machine qui va exploser.

Non, comme je l'ai dit, j'ai donné moi. Marre de ses bonnes intentions et des retours de bâtons.
Mais sinon, sérieusement, comment on peut être aussi tête d'ampoule sans être sage ou même travailleur (trop flegmatique même) ? Un mystère, Liam. Une douce folie plutôt oui ! »



»»» PHYSIQUE ;

Liam ne se vante pas d'être un beau garçon. Son physique ne l'intéresse pas au-delà du comment il devrait s'habiller pour ce genre d'occasions ou pour voir les ressemblances avec ses parents. Bon, certes, il ne se pense pas moche mais cela n'a pas une place capitale dans sa vie.

Mickaël ; « Je suis impressionné par ses cheveux moi. Oui. Attendez, c'est fascinant comment ils tiennent. Bah, j'arrête de dire n'importe quoi. Pour le beau blond aux yeux bleus, on repassera hein mais nous avons ici un charmant brun aux yeux noisettes.
Il est grand, le bougre ! Je dirais au moins 184 centimètres. Il dépasse la moyenne quoi... Puis c'est qu'il n'est même pas gros. Il est même tout fin. Nan, nan mesdames, ce n'est pas non plus Jack le Squelette ! Liam a tout d'un joueur de Quidditch sous son pull -éclat de rire- Bon, ce n'est pas non plus un catcheur mais ça suffit pour bloquer nos coups taquins !

Le coup de gueule, c'est ma soeur qui l'a fait il y a deux ans. Selon elle, il se néglige parfois niveau style. Alors on a fait essai, on a laissé ma gentille Mathilde l'habiller (non, pas comme ça, elle fournissait juste les fringues). Et bien on ne recommencera jamais ! Si c'est pour qu'il soit fringué comme un golden boy qui va rentrer dans un boys band des années 90, pas la peine. Liam n'est pas un Brandon-coupe-au-bol ou un Drago Malefoy.
Puis mince, c'est un mec. Je trouve qu'il fait déjà trop attention à lui parfois lors des soirées ou réunion. Moi, j'aime le voir avec sa cravate oubliée (mais quand elle ne l'est pas, elle est bien faite par miracle), ses longues chemises qu'il rentre une fois sur deux, avec ses lunettes de temps en temps dont il n'a plus besoin.

D'ailleurs, comment ça se fait ? »


Votre Histoire

Sur Hogwarts Imperium
{ ON PASSE NOTRE VIE A ESSAYER DE SE RASSURER }

Je lis encore avec une certaine saveur mon livre, les premières pages, ce sont celles que je préfère. Avant la fascination commune à chacun, bien que différente pour chaque personne. La mienne de fascination se trouve dans les premières pages pour ce livre.

Citation :
« On se réveille dans l'obscurité sans plus rien savoir. Où est-on, que se passe-t-il ? L'espace d'un instant, on a tout oublié. On ignore si l'on est enfant ou adulte, homme ou femme, coupable ou innocent. Ces ténèbres sont-elles celles de la nuit ou d'un cachot ?
On sait seulement ceci, avec d'autant plus d'acuité que c'est le seul bagage : on est vivant. »
Ces phrases me semblent vraies et sans prétention. Quand je me réveille, je ne pense pas toujours à ce que je suis ou ce que je dois faire. Mes blessures, si j'en ai, ne me font pas très mal et personne ne vient encore me rappeler tout ça. Quand bien même, le temps que je remette l'identité de la personne...

Cela changera quand je serais marié je pense.
Mais en attendant, je suis personne quand je me réveille et rien ne m'embête. Je suis juste réveillé et donc vivant. Comme un nouveau-né. C'est sûrement comme ça que j'ai dû un peu me sentir bébé à ma naissance. Personne ne s'en souvient hélas...

Quand je suis né. Je sais de ça que c'était un 28 Octobre, il y a 17 ans de ça. C'était dans un coin plutôt chic de Londres d'après ma tante. Ma mère avait accouché à la maison, étant une femme très entêtée. Mon oncle rit encore du moment où son frère l'a appelé en panique, disant que sa femme demandait soudainement une péridurale car ma « grosse tête pesait sur son bassin ». J'ignore encore comment le prendre. Mais quelque part ça me rassure de savoir qu'on avait l'air d'une famille heureuse et drôle, même avec ma grosse tête qui lui a causé du tord.

Citation :
« En vérité, on passe son temps à lutter contre la terreur du vivant. On s'invente des définitions pour y échapper : je m'appelle machin, je bosse chez chose, mon métier consiste à faire ci et ça. »

J'ignore un peu comment mes parents se son rencontrés. Le hasard a certainement fait son travail encore. Car j'ai du mal à imaginer leur rencontre.

Mon père s'appelait Adrian Aaron Samuel Callaghan. A ma naissance, il avait 36 ans. Plutôt vieux en effet pour avoir un premier enfant, mais bon, il aurait normalement dû avoir une longue vie comme la plupart des sorciers. Et oui, mon père était un sorcier. Un né-moldu. Sa naissance a fait un tollé dans la famille Callaghan très superstitieuse de base et protestante de religion en plus. Et les Irlandais ont un sacré caractère...

Ma mère elle, Leslie Lysabeth Thompson, était âgée de 26 ans quand elle me donna la vie. Elle était issue d'une famille normale et moldue, pas bien grande, elle était fille unique d'ailleurs. Officiellement protestante aussi, elle n'était pas pratiquante et passait plus de temps à travailler ou traîner avec ses amis qu'autre chose.

Alors comment une moldue et un sorcier ça se rencontre ? Ma mère était assistante sociale, mon père travaillait au ministère de la magie. D'abord, il était aux Forces des tâches invisibles, de temps en temps il travaillait avec les Oubliators également. Puis il parait qu'en rencontrant ma mère, il a vécu à la moldue un moment. Je me dis que peut-être il a dû lui effacer la mémoire et ne l'a pas fait... Vu ce qu'en m'a dit mon oncle, ça semble très probable.

Ils m'ont nommé Liam Luke Aydan. Ca fait beaucoup, mais trois noms, ça semble être la tradition chez les Callaghan. LL comme ma mère, comme les mots les plus doux ou passionnés en anglais à base de Love. Ça, c'est le romantisme de ma tante qui le dit ! Mais Liam pour mon grand-père, Luke parce qu'elle adorait Star Wars (je sais, ça craint), Aydan pour le côté de feu bien irlandais.

Je parle d'eux au passé depuis mes six ans. Ils sont mort à mes cinq ans mais j'ai mis un an à le comprendre pleinement et l'accepter. Je ne sais pas exactement ce qu'il s'est passé mais je sais au moins qu'ils ne sont pas morts de causes totalement naturelles ou moldues. Du moins pour mon père, ma mère aurait aussi bien pu succomber à un autre mal ; une maladie, le chagrin, la fatigue, un incident... une mort volontaire ? Non, ça ne ressemble pas à la femme dont on m'a si rarement parlé.
Je me rappelle de ce jour, ai longtemps cherché à l'oublier. Jusqu'à même enterrer la magie que je ne connaissais plus.

Oui mais un beau jour, elle a frappé à ma porte, me disant que c'était un mensonge. On n'oublie pas une part de soi. On peut se tromper sur beaucoup de choses mais ça, c'est la seule chose qui soit vraie : ce qu'on a après le réveil, la vie. Et la magie faisait partie de chaque souffle.

Citation :
« Tu crois que tu t'appelles machin, que ton métier consiste à faire ci et ça mais, au réveil, rien de cela n'existait. C'est peut-être parce que ça n'existe pas. »

Je pensais que mon nom était important. Callaghan. Comme mon oncle, qui comme moi le porte depuis la naissance. Comme ma tante, qui le porte depuis son mariage avec lui. Comme mes parents autrefois. Comme mon cousin et ma cousine.
Cela faisait de moi un membre d'une famille, d'une unité.
Mais en réalité, j'étais un peu seul. Comme au réveil.

Non pas parce que je ne me plaisais pas dans ma famille. Non, c'était faux. Je les adorais tous. Même notre petite peste de Jessica ! J'ai eu tout ce qui me permettait d'être heureux bien que j'étais parfois un petit voyou...
Non, juste parce que la vie nous rattrape. Comme au réveil : au début la paix, puis soudain on se souvient qu'il faut faire ci, régler ça, qu'un tel est fâché et que toi tu as fait n'importe quoi à ce moment. Toutes les pensées au couché, les mises au point, revenant comme des mises à jour.

Mon premier rappel difficile fut à sept ans.
La magie m'a gentiment fait savoir que deux ans d'oublie, c'était bien trop long et que la procrastination de force qu'elle s'était affligé ne pouvait plus durer.
Un cauchemar et hop, pas le temps de me rendre compte que j'étais somnambule que je devais surtout rassurer ma tante : non le mur ne m'avait pas fait mal quand je l'avais fait exploser !

Alors on croit être un membre d'une famille mais... ma vie n'était pas celle de mes cousins, cousines, oncles et tantes.
Moi, j'avais des pouvoirs. Seul mon oncle pouvait à peu près le comprendre et le gérer. Mon cousin n'avait même pas deux ans, Jessica était déjà caractérielle et imprudente ! Hors de question qu'ils sachent. Ma tante elle dut bien l'accepter mais moins elle en savait, mieux je me sentais.


{ ET DE DONNER UN SENS A NOTRE EXISTENCE }

Puis un jour, j'ai dû partir pour Poudlard. Si mon oncle me disait avoir toujours aimé entendre les aventures de mon père à Poudlard, si je devais être impatient quant à marcher dans ses pas... je ne l'étais pas vraiment en toute sincérité.

Cette magie m'avait plus causé d'ennuis que jamais. Je m'étais renfermé un peu et j'encaissais les souvenirs déclenchés par l'écho des sorts que j'exécutais sans le vouloir. A l'époque, j'étais très proche de Jessica bien que nous avions des caractères très opposés. Le fait que les secrets se fassent nombreux, que je sois parti avec son père à un endroit secret, d'avoir ramené des objets que je cachais plus que tout et surtout mon départ imminent... Tout ça l'avait terriblement fâchée.

Moi aussi j'étais fâché.
On m'arrachait une nouvelle fois à tout ce qu'il me restait, à tout ce que je croyais être.

En me levant ce matin-là, j'ai cru, j'étais certain de détester la magie. Je n'aimais pas ça même si c'était le seul lien que j'avais avec mon passé, je ne voulais pas être cet enfant qui cherche désespérément à ressembler à son défunt père.
Je ne l'étais pas, je ne le connaissais plus depuis mes cinq ans. Et en-dessous des cinq ans, que cherche-t-on à connaitre des gens si ce n'est leur nom ou comment les appeler ? Les appeler pour qu'ils restent. Pourtant, les miens sont bien partis.

Un nom ne fait pas tout.
Pourtant, à Poudlard, il y avait des chances pour qu'on lui trouve encore un sens. Et peut-être que cette perspective me faisait froid dans le dos aussi.
J'étais si timide, perdu, silencieux et maladroit. Enfin, ça, je le croyais aussi. J'aime me tromper parfois comme quoi.

Sur ce quai, il y avait des pleurs, des cris de joie, des rires, des discussions, des reproches, des questions. Je me sentais si pâle à côté. Que devais-je dire ou faire ? J'avançais sagement à l'échafaud sans broncher.
Je n'avais pas le choix, je n'étais pas qui je croyais vouloir être.

Dans les wagons, ceux de mon âge parlaient de maisons, d'attentes. Qu'attendait-on de moi ? Mon père, où avait-il fini ? Serait-ce bien de le suivre ou non ? Moi qui croyais vouloir éviter ce stéréotype de mauvais scénario d'action ou livre, je me laissais prendre à ces questions. J'avais envie de parler, j'étais curieux. De toute façon, j'y étais maintenant, peu importe combien la magie m'énervait encore.

Je ne voulais pas décider maintenant de que faire, aussi j'avais décider de chercher un wagon pas trop plein. Ce qui ne fut pas simple : j'avais tellement traîner les pattes que la moitié des élèves avaient pu rentrer !
Je croyais avoir trouvé le compartiment idéal : vide, à l'exception d'une fille. Mon premier sourire de la journée se dessina quand je la vis tenter de se débrouiller avec son bagage.
J'étais peut-être grognon et solitaire, j'avais toujours eu cette envie de donner un coup de pouce. Ou était-ce juste un prétexte pour me rendre enfin utile en cette journée ? En tout cas, ni une, ni deux, je m'occupais de cette tâche qui lui donnait bien du mal avant de lui adresser un sourire maladroit.

Si j'avais daigné ouvrir un bouquin sur la magie un peu davantage à cet époque, j'aurais pu me demander si j'étais face à une descendante de vélane. Je l'ai trouvé si irréelle que je me demandais si ça aussi, c'était de la magie.
Je ne l'ai jamais su ce jour-là car une brute épaisse est rentré dans le compartiment. Lui n'avait pas eu besoin de magie pour me tuer sur place, si bien que j'ai manqué de tomber raide sur la banquette ! Le plus maladroitement du monde, je suis parti sans me retourner.

J'ai passé le voyage à me demander si ce type me tuerait avec ses pouvoirs ! Il n'aurait aucun mal, ayant certainement plus d'expérience que moi, qui était comme un né-moldu. Je m'en suis pas rendu compte ou souvenu immédiatement par la suite mais cette rencontre a pris de l'importance dans bien des sens.

L'épreuve du Choixpeau me parut angoissante. Je ne voulais pas le laisser transparaitre mais le voyage aura eu raison de ma fausse désinvolture. J'étais inquiet : je n'étais plus rien de ce que j'étais et cet instrument sur ma tête allait avoir une grande influence sur ma vie et peut-être ce que j'étais. Pire. Il me connaitrait et il me reconnaissait.
Fils d'Adrian Callaghan, j'appris soudain que j'étais sur certains points comme lui, qu'il avait été un Gryffondor et que j'avais peut-être plus de rouge et or moi qu'il n'en avait. Soudain, j'étais face à mes parents et je n'avais plus le droit d'oublier.

GRYFFONDOR
On se réveille.

Citation :
« Et puis les souvenirs réintègrent le corps en un éclair et lui rendent ce qui lui tient lieu d'âme. »

Je me souviens avoir été longtemps encore perdu, même quand la maison des lions rugit comme l'animal la représentant. J'avais suivi passivement le déroulement de la répartition, voyait d'autres lions s'ajouter à la table. Ce serait mes futurs amis, ma nouvelle famille et identité temporaire. Je les regardais d'un air absent et pensif. Mon œil captura des yeux un visage que je connaissais au loin. Que c'était bon de reconnaitre quelque chose... Quand elle descendit du tabouret, c'est une autre maison qui hurla et je comprenais que je devais composer avec l'inconnu.

J'ai grandit très vite. Je me suis redécouvert et j'en ai appris plus que je n'aurais souhaité sur mon passé mais aujourd'hui, je ne regrette pas.
Car même sans le savoir, j'avais existé. Ce qui importait était ailleurs. Fallait-il encore trouver où.


Citations : Journal d'Hirondelle d'Amélie Nothomb.


Et Si on Faisait

Connaissance ?



  • Pseudo ou prénom dans la vie réelle : Déjà dit !
  • Votre âge : Et je n'aime pas me répéter :P
  • Comment avez vous trouvé notre forum ? : J'ai suivi les flèches.
  • Que pensez vous de notre forum ? : Hm ? Bien que je m'y plais bien, tiens !
  • Niveau Rp : Plutôt assez bon, I don't even know, ça dépend
  • Code qui est caché dans le règlement :Oki by 'Belle



Dernière édition par Liam L. Callaghan le Dim 8 Juil - 1:19, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Roman E. Chance

avatar

Messages : 565
Humeur : Planante.

MessageSujet: Re: LIAM CALLAGHAN ▬ valet de trèfle, chevalier noir   Sam 7 Juil - 15:00

Re-bienvenue :3 Et Andrew *meurs* Ben oui, depuis que j'ai vu Spiderman, c'est mon nouveau sex-symbol
Revenir en haut Aller en bas
Cybelle Luper

avatar

Messages : 476

MessageSujet: Re: LIAM CALLAGHAN ▬ valet de trèfle, chevalier noir   Sam 7 Juil - 15:02

Re bienvenu ^v^
Revenir en haut Aller en bas
Liam L. Callaghan

avatar

Messages : 36
Humeur : Espiègle

MessageSujet: Re: LIAM CALLAGHAN ▬ valet de trèfle, chevalier noir   Sam 7 Juil - 18:36

    Roman » XD Ça m'a fait drôle de lire ça -l'habitude du jeu en RP-
    Merci buddy

    Cybelle » Thanks miss =)
    Puis aussi pour avoir validé le code ! (oui, je suis d'humeur à remercier pour tout)

    Je prends une pause (ou pas) et je m'attaque à l'histoire !
Revenir en haut Aller en bas
Albus S. Potter

avatar

Messages : 527
Humeur : Du passé faisons table en marbre.

MessageSujet: Re: LIAM CALLAGHAN ▬ valet de trèfle, chevalier noir   Sam 7 Juil - 20:35

Bienvenu !!!!!!!!!!!!!!!
J'adore ta manière d'écrire ta présentation. C'est super original et écris.
Revenir en haut Aller en bas
Liam L. Callaghan

avatar

Messages : 36
Humeur : Espiègle

MessageSujet: Re: LIAM CALLAGHAN ▬ valet de trèfle, chevalier noir   Dim 8 Juil - 1:12

    Je te remercie beaucoup Albus, ça me fait plaisir ;)

    Sinon, fiche terminée !
    Si un truc cloche, n'hésitez pas !
Revenir en haut Aller en bas
Albus S. Potter

avatar

Messages : 527
Humeur : Du passé faisons table en marbre.

MessageSujet: Re: LIAM CALLAGHAN ▬ valet de trèfle, chevalier noir   Dim 8 Juil - 9:44

Oui il y a quelque chose qui cloche. Comment peux-tu faire une présentation aussi longue ? x)
Je pense que le Choixpeau aura du mal à te repartir .
Revenir en haut Aller en bas
Le Choixpeau

avatar

Messages : 54
Humeur : grochon

MessageSujet: Re: LIAM CALLAGHAN ▬ valet de trèfle, chevalier noir   Dim 8 Juil - 11:24

Monsieur Callaghan,
Ainsi donc vous rejoignez la maison des

GRYFFONDOR

comme les années précédentes.
Revenir en haut Aller en bas
Liam L. Callaghan

avatar

Messages : 36
Humeur : Espiègle

MessageSujet: Re: LIAM CALLAGHAN ▬ valet de trèfle, chevalier noir   Dim 8 Juil - 12:46

    Le Choixpeau a plus d'un tour dans son sac on dirait ! Mais j'ai, oui, un retour d'habitude de fiches longues >_>

    Merci M'sieur le Choixpeau Magique
Revenir en haut Aller en bas
Gwenlie matthews

avatar

Messages : 929
Humeur : Plutôt contente :D

MessageSujet: Re: LIAM CALLAGHAN ▬ valet de trèfle, chevalier noir   Dim 8 Juil - 16:34

Re bienvenue parmi nous avec cette jolie présentation :)

Revenir en haut Aller en bas
Liam L. Callaghan

avatar

Messages : 36
Humeur : Espiègle

MessageSujet: Re: LIAM CALLAGHAN ▬ valet de trèfle, chevalier noir   Dim 8 Juil - 18:52

    Merci Gwenlie ;)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LIAM CALLAGHAN ▬ valet de trèfle, chevalier noir   Lun 9 Juil - 23:04

Re bienvenue x)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LIAM CALLAGHAN ▬ valet de trèfle, chevalier noir   Lun 30 Juil - 17:05

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH *meurt*

ANDREEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEW


Bienvenue chez les gryff's!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LIAM CALLAGHAN ▬ valet de trèfle, chevalier noir   Mar 31 Juil - 16:59

Bienvenue sur le forum et chez les Gryffondors, mister Callaghan!

Si vous avez la moindre question, n'hésitez pas ;)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LIAM CALLAGHAN ▬ valet de trèfle, chevalier noir   

Revenir en haut Aller en bas
 

LIAM CALLAGHAN ▬ valet de trèfle, chevalier noir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Eridan, chevalier noir du Serpentaire
» Sir Lloyd Alton, le chevalier Templier Maudit.
» [Vème Tournoi]16ème de Finale: Kyrian, Chevalier Noir du Phoenix VS Ruika Susanoo, La Discorde
» Invocation du moment Destructeurs obscurs - Nuage de ténèbre, Cécil (Chev. Noir), Gaffgarion, Duane et Garland - du 18/11 au 25/11
» Un étrange marécage : Qu'allons nous y découvrir ?[FlashBack Berenice, Tatsou, Phoebe Bellamind, MS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts imperium :: Ministére de la magie :: « Répartition » :: Fiche Acceptée-